27 octobre 2014

Au zoo de Paris rénové, il n’y a pas que des déconvenues

La semaine dernière, j’ai évoqué, sans les décrire puisqu’ils sont de notoriété publique, les objectifs du parc zoologique de Paris rénové; j’ai surtout rendu compte des deux déconvenues rencontrées avant même d’y être entré. La troisième déconvenue, et il y en a d’autres malheureusement, fut de constater l’absence totale d’animaux originaires d’Asie et des régions du pôle nord. Ce qui fait qu’ont disparu plusieurs des « vedettes ; les anciennes : ours (blancs, bruns, noirs) et tigres; les récentes, comme le panda géant; autres géants : les éléphants d’Asie ne sont [...]

Lire la suite de: Au zoo de Paris rénové, il n’y a pas que des déconvenues

20 octobre 2014

De Vincennes à Paris: un zoo très logique

J’ai enfin revisité le zoo, autrefois dit « de Vincennes », qui a changé de nom et radicalement d’aspect. Une première déconvenue surprend le visiteur venu de Paris en autobus par la ligne 86: si la porte d’entrée rose du carrefour de la Demi-lune, du côté du grand rocher,  a été conservée dans son jus, elle n’est plus qu’un décor car elle est fermée ; une affichette presque confidentielle apposée sur un des portillons condamnés - provisoirement je l’espère - indique que l’entrée du zoo se trouve à 450 mètres sur l’Avenue [...]

Lire la suite de: De Vincennes à Paris: un zoo très logique

29 décembre 2010

Le cheval du fleuve entre en Seine

Un article du Monde (25/11) consacré au zoo de Vincennes et à la démolition envisagée des massifs rocheux en béton qui ont fait le succès du parc animalier m’a incité à une promenade hivernale près de ce lieu auquel je dois de nombreux souvenirs depuis mon enfance. Plus tard, j’ai habité Saint-Mandé, à l’orée du bois et à proximité du carrefour de la Demi-Lune, donc du zoo. Je fus de ceux qui ont eu le « privilège » de profiter le soir des rugissements et des effluves puissantes des fauves…J’en ai eu [...]

Lire la suite de: Le cheval du fleuve entre en Seine