26 avril 2015

Attendez-vous à ne plus savoir

Je parodie la célèbre formulation dont se souviennent les personnes qui, dans les années 50, écoutaient à la radio les chroniques politiques de Geneviève Tabouis; ce détournement me permet de parler de la mémoire et surtout de ses défaillances dues à l’âge. Soixante ans plus tard, je me souviens bien de la voix de tête de la chroniqueuse disparue en 1985 (1); elle commençait toujours son propos – elle le ponctuait aussi - par cette incantation insolite. Je n’oublie pas non plus  le timbre grave [...]

Lire la suite de: Attendez-vous à ne plus savoir