13 décembre 2012

Journalistes, poubelles et autres acharnements nauséabonds

Les journalistes ont parfois la dent dure avec leurs confrères et Philippe Meyer qui a une conception noble de son métier l’a vécu longtemps comme « un poison ou un philtre dont l’absorption déclenche l’impulsion irrésistible d’aller voir le monde et de le raconter aux autres ». Il a constaté aussi que, depuis qu’il est entré dans la profession, le « journalisme s’est beaucoup simplifié et le journaliste considérablement enrichi » ; et d’expliquer que le métier consiste maintenant à bénéficier gratis « du plus grand nombre de produits et de services », [...]

Lire la suite de: Journalistes, poubelles et autres acharnements nauséabonds

15 janvier 2007

« J’en hais ma claque!»


Pardon pour ce nouveau jeu de mots « à deux balles », comme dirait une vieille amie retraitée qui suit assidûment des cours au Collège de France, mais il a été commis  juste pour rappeler que Roberto Alagna avait refusé de payer la claque de la Scala de Milan. Pas le jour de sa fameuse (et préméditée ?) sortie de scène de décembre dernier mais en 1988 (1).

La claque existait donc encore à cette époque et il apparaît aussi que cette espèce de mafia exerçait ses talents rétribués [...]

Lire la suite de: « J’en hais ma claque!»

12 décembre 2006

“Y a bon Alagna”

Roberto Alagna quitte la scène de la Scala de Milan parce que des “voyous” le sifflent ; je dis bravo! Je crie même bravissimo mais des bravissimo sincères. Pas comme ceux de ce spectateur dormant à poings fermés (les mains croisées derrière la tête!) observé un rang devant le mien lors d’un concert donné à la Roque d’Anthéron. Lorsque les applaudissements ont éclaté, le dormeur s’est littéralement mis au garde à vous pour faire une standing ovation au pianiste après sa prestation. Et de lui crier “bravo” sur les deux tons (comme en chinois) si caractéristiques [...]

Lire la suite de: “Y a bon Alagna”