19 janvier 2012

Age du verbe : verbiage ?

La période qui précède et qui succède aux réjouissances des fêtes de Noël et du Jour de l’An est pour beaucoup de gens l’occasion de réfléchir à tous ceux qui ne participent pas à ces moments d’un bonheur un peu surfait. Le nombre de SDF observés à l’entrée  de ces nuits festives font réfléchir à ce que fut l’enfance de ces déshérités, souvent de jeunes clochards qui rejoignent les anciens sur un coin de trottoir. Quels Noëls ont-ils connus dans un foyer où la mésentente régnait, où l’argent manquait déjà et où ils [...]

Lire la suite de: Age du verbe : verbiage ?

22 juin 2011

Gastronomie étudiante à Paris, hier

La nourriture servie aujourd’hui dans les restaurants universitaires s’est nettement améliorée depuis l’époque maintenant lointaine où j’ai commencé à les fréquenter. Plus tard, au cours de ma carrière professionnelle, notamment en milieu universitaire, j’ai souvent eu l’occasion de me restaurer dans ces établissements où sont aussi admis, à des tarifs gradués, les personnels enseignants et administratifs. J’ai pu observer qu’a disparu la mince et dure tranche de gigot saignant baignant dans un jus bien maigre censé permettre de délayer une purée de pommes de terre dans laquelle la fourchette tenait debout… On ne retrouve pas ce grand classique [...]

Lire la suite de: Gastronomie étudiante à Paris, hier

9 mars 2011

Un bal masqué magique chez Offenbach

Je n’ai pas lu le livre que Nicolas d’Estienne d’Orves vient de consacrer à Jacques Offenbach et je ne le lirai peut-être jamais, non par désintérêt mais par manque de temps. Cette biographie s’ajouterait à la pile impressionnante de livres en attente de lecture ou déjà entamés, sans parler des articles de journaux mis de côté…. De plus, depuis que j’ai déniché une brocanteuse qui, « parce qu’elle n’y connait rien en matière de livres », vend 10 centimes pièce ceux qu’elle expose sur son étalage, j’achète beaucoup plus de livres d’occasion que neufs, ce qui [...]

Lire la suite de: Un bal masqué magique chez Offenbach

29 décembre 2010

Le cheval du fleuve entre en Seine

Un article du Monde (25/11) consacré au zoo de Vincennes et à la démolition envisagée des massifs rocheux en béton qui ont fait le succès du parc animalier m’a incité à une promenade hivernale près de ce lieu auquel je dois de nombreux souvenirs depuis mon enfance. Plus tard, j’ai habité Saint-Mandé, à l’orée du bois et à proximité du carrefour de la Demi-Lune, donc du zoo. Je fus de ceux qui ont eu le « privilège » de profiter le soir des rugissements et des effluves puissantes des fauves…J’en ai eu [...]

Lire la suite de: Le cheval du fleuve entre en Seine

29 avril 2009

Voir Paris en 2089...

Une visite de la belle exposition Henri Rivière présentée à la BNF (site Richelieu) donne à (re)voir les 36 vues de la Tour Eiffel. Lors du centenaire de la « Dame de fer », les éditions P. Sers avaient eu l’heureuse idée de rééditer ces magnifiques planches publiées dans un album paru au début du 20e siècle (1) et rarement proposé par les libraires d’ancien. Vingt ans après cette réédition, la tour est de nouveau à l’honneur et l’on nous dit que pas moins de 60 tonnes de peinture sont nécessaires [...]

Lire la suite de: Voir Paris en 2089…

27 juin 2008

Le caneton qui fait l’autruche

De jubilatoire qu’elle est le plus souvent, la lecture du Canard enchaîné provoque aussi un certain malaise. Sans aller jusqu’à reprocher à l’hebdomadaire satirique sa propension à dénoncer toutes les aberrations, iniquités, injustices, malversations, saloperies qui gangrènent la société - et pas seulement la nôtre – je trouve qu’une telle accumulation de faits, aussi salutaire soit-elle, arrive à donner la nausée. Tous les mercredis, le lecteur du Canard se révolte mais pas suffisamment pour devenir un militant actif ou à l’opposé se cloîtrer dans un monastère. Il préfère prendre l’attitude de l’autruche. Mais cela ne dure [...]

Lire la suite de: Le caneton qui fait l’autruche