23 novembre 2011

Andy Razaf : cœur américain, âme malgache ?

Le spectacle donné à Paris aux Folies bergère du 18 au 30 octobre dernier « Harlem swing (Ain’t misbehavin) » me donne l’occasion de parler d’un éternel second dont le nom a été oublié sur l’affiche du programme : Andy Razaf. Il aurait dû y figurer au même titre que Fats Waller, son comparse des années 30, puisqu’il a écrit les paroles des plus grands succès du duo : Ain’t misbehavin (1) , précisément. J’ai déjà relaté, trop brièvement, le retour précipité aux États-Unis de Jennie,  fille du consul américain Waller (sans [...]

Lire la suite de: Andy Razaf : cœur américain, âme malgache ?