4 décembre 2006

“Ceux de ma race ont la sombre manie d’adorer ce qui d’eux-mêmes est mort”

Chacun réagit à la mort des autres en fonction de sa culture et de son environnement social. Je sais qu’en un village des Cévennes que j’aime bien, le décès subit d’un coiffeur survenu alors qu’il profitait de sa retraite depuis seulement une semaine va éclipser la disparition de deux acteurs de cinéma célèbres et défrayer la chronique pendant quelques temps.

A l’heure où j’écris ces lignes, je suis encore un peu triste, comme beaucoup d’entre nous. A cause de la disparition de ces deux acteurs. On a tendance à [...]

Lire la suite de: “Ceux de ma race ont la sombre manie d’adorer ce qui d’eux-mêmes est mort”