26 mai 2010

Châteauroux, nouveau cheval de Troie de la Chine ?

Le bulldozer chinois continue d’avancer et les puissants lui font des courbettes. Rien de plus drôle que d’observer Obama,  et après lui Sarkozy,  se croyant obligés de se plier en deux à la japonaise lorsqu’ils saluent Hu jintao. Ce dernier, impassible et raide comme un i, doit se plier de rire intérieurement en se demandant si ces présidents vont bientôt lui baiser les pieds. Les rôles sont aujourd’hui inversés et ces signes appuyés de déférence rappellent, toutes proportions gardées, le temps déjà lointain où les ambassadeurs du roi du Siam envoyés en mission diplomatique à Londres et [...]

Lire la suite de: Châteauroux, nouveau cheval de Troie de la Chine ?

21 avril 2010

Sinisation et péril jaune

Dans le billet précédant celui-ci, je rappelle ce qu’écrit Michel Arrivé, à avoir que “Les nombreux verbes en -iser formés sur un nom de pays désignent « les processus par lesquels une entité nationale ou linguistique s’impose ou est imposée à un territoire ». Si le verbe siniser est apparu en 1936, on peut penser qu’en Chine l’action a précédé le mot. L’influence culturelle de la Chine sur ses voisins est en effet très ancienne et l’on sait que des pays comme le Japon ou l’ancien royaume d’Annam ont adopté l’écriture et divers autres [...]

Lire la suite de: Sinisation et “péril jaune”

13 mai 2009

«C'est du chinois»

On observe un nouvel engouement des lycéens français pour l’apprentissage du chinois. Les motivations des jeunes élèves d’aujourd’hui (ont-ils déjà un plan de carrière ?) sont certainement différentes de celles de leurs condisciples du lycée de Montgeron qui dans les années 60 s’initiaient déjà aux secrets de cette langue réputée difficile, ce que traduisent parfaitement les expressions françaises : « c’est du chinois », ou un vrai « casse-tête chinois ». M’étant personnellement frotté à cet apprentissage pour des raisons idéologiques (je croyais encore naïvement – c’était avant la révolution culturelle – en ce modèle [...]

Lire la suite de: «C’est du chinois»

20 septembre 2008

Ils voient des Chinois partout !

La Chine fait beaucoup parler d’elle, souvent à son corps défendant ces derniers temps (Tibet, contrefaçons, lait frelaté). Les jeux olympiques de Beijing (Pékin) auront au moins été l’occasion d’entendre parler chinois ailleurs que sur les ondes courtes. Cette « mise en oreille » a peut-être permis aux personnes qui n’étaient pas familiarisées avec cet idiome de s’y accoutumer et de faire la différence avec les autres langues d’Asie orientale, le japonais en particulier ; du moins on peut l’espérer mais rien n’est moins sûr tant les idées reçues sont tenaces et grande la méconnaissance [...]

Lire la suite de: Ils voient des Chinois partout !

16 juillet 2008

Elle a du chien Sarah!

Lundi dernier, j’entendais un visiteur arrivé chez une voisine appeler une certaine Sarah avec insistance. Je me demandais qui pouvait bien être cette femme : son épouse, sa fille, sa maîtresse ? Que nenni ; c’était tout bonnement son chien, enfin sa chienne puisque ce prénom biblique est féminin (la femme d’Abraham !). Ces emprunts anthropomorphiques abusifs n’existent pas qu’au cinéma ; j’avais déjà eu la surprise d’entendre un maître héler son chien qu’il avait baptisé Robert… Comme j’ai lu récemment qu’il serait interdit de servir du chien dans les restaurants de Pékin fréquentés par les [...]

Lire la suite de: Elle a du chien Sarah!

26 mars 2008

Ça sent mauvais pour le tibet mais qu’en est-il en Chine ?

L’ONU a lancé fin 2007 l’ « année internationale de l’assainissement ». Les Chinois suivraient-ils la consigne à la lettre en s’acharnant à nettoyer le Tibet de ses éléments les plus contestataires ? La presse qui rapporte les événements omet le plus souvent de rappeler de quel droit les Chinois interviennent au Tibet. La présente note était rédigée quand un article du « Monde » a fait le point à travers un entretien avec une spécialiste du Tibet (23-24 mars 2008). Le résumé qui est fait de la longue histoire [...]

Lire la suite de: Ça sent mauvais pour le tibet mais qu’en est-il en Chine ?