11 novembre 2019

Encore sous le signe de Tintin

Alain Finkielkraut doit-il à sa mère d’être devenu académicien ? Parce qu’elle l’empêchait de lire des bandes dessinées lorsqu’il était enfant, lui imposant - et elle n’avait sans doute pas tout à fait tort - de ne lire que des livres. C’est peut-être la raison de son aversion foncière pour un genre qu’il ne doit pas connaître beaucoup puisqu’il est censé n’avoir jamais regardé de « petits Mickeys ». D’ailleurs, quand on l’interroge à ce sujet, il semble ne pas être en mesure de citer un seul auteur ni même un titre, [...]

Lire la suite de: Encore sous le signe de Tintin