18 mai 2011

Sur les pas de la femme du boulanger

Si la justice américaine prouve que les accusations portées contre Dominique Strauss-Kahn par la femme de chambre de l’hôtel Sofitel de New York sont avérées, celui-ci sera dans de sales draps. Il devait pourtant disposer de beaux draps, pour le moins de soie, dans la suite qu’il occupait quand on sait le prix d’un séjour dans ce type d’appartement. Bien de ses ex-futurs électeurs pour la présidentielle, actifs ou retraités, aimeraient toucher par mois la moitié des 3000 dollars dépensés pour une seule nuit dans cet établissement…Je ne m’en tiendrai qu’à cet aspect de la vie [...]

Lire la suite de: Sur les pas de la femme du boulanger