13 mai 2020

Adieu Dominique Chailley...


Dominique Chailley en 2019

Dominique Chailley en 2019

le blogueur qui suit l’actualité connaît parfois des moments difficiles et douloureux, notamment lorsqu’il apprend la disparition d’un parent ou d’un ami. J’ai déjà rapporté ici ce genre de nouvelle qui provoque toujours le même choc, rappelant combien la vie est fragile et éphémère sinon absurde. Aujourd’hui, je rends hommage avec tristesse  à un collègue bibliothécaire devenu un ami : Dominique Chailley. Il est en effet mort le 3 mai 2020 à l’hôpital de Dijon, à la suite d’un AVC. Il n’avait que quelques mois de plus que moi  et, la dernière fois que nous nous étions rencontrés, nous avions plaisanté sur le fait que nous utilisions désormais une canne pour assurer nos déplacements…

Quand trois anciens bibliothécaires se retrouvent…Quand des anciens bibliothécaires se retrouvrent...: JDominique Chailley acques Roumegas, Claude Razanajao, - Montpellier 18 février 2019

Dominique, Jacques Roumegas (à gauche) et Claude Razanajao, à Montpellier, le 18 février 2019

Dominique n’aura pas peut-être pas droit à une notice nécrologique dithyrambique dans les gazettes issues du milieu professionnel car la carrière qu’il fit dans les bibliothèques ne le porta pas aux plus hautes fonctions. Comme d’autres de ses collègues animés d’une passion, il avait la sienne : l’orgue et son organologie, domaine dans lequel il était connu et un spécialiste reconnu. Il aimait la musique de Bach qu’il plaçait au-dessus des autres mais appréciait aussi Brassens et Bétove, le fantaisiste, dont il avait publié un livre de souvenirs. Ce livre a été présenté par Benoit Duteurtre dans son émission consacrée à ce personnage original.

À l’orgue de Meymac (Corrèze) septembre 2018

À l’orgue de Meymac (Corrèze) septembre 2018

L’orgue, qu’il touchait aussi,  occupait donc une grande partie du temps de Dominique, et plus encore quand il fut à la retraite. Son intérêt pour cet instrument remontait à son enfance. Je me souviens d’une anecdote de ce temps qu’il m’avait racontée à ce sujet. Ayant déclaré à une parente - sa grand-mère je crois - qu’il voulait être facteur, celle-ci lui avait répondu « Ah bon, tu veux distribuer le courrier ? » Je pense que ce malentendu le marqua et que ce ne fut pas le seul qu’il rencontra au sein de sa famille ; en tout cas c’est ce que je ressentais à travers ses propos mais, ne connaissant pas suffisamment le vécu de Dominique, je ne peux en dire sur sa personnalité plus que ce qu’il disait de lui-même sur un réseau social : « Avec toujours le même sale caractère, un peu ours, mais pas méchant… »

En effet, Dominique n’était pas méchant avec les gens qu’il appréciait, au contraire. Dans sa quête permanente de documents consacrés à l’orgue, il fréquentait les salles de vente et parcourait les vide-greniers, faisant à l’occasion bénéficier les autres des trouvailles qui ne relevaient pas de sa spécialité mais susceptibles d’intéresser ses amis dont il connaissait les centres d’intérêt. Ainsi je lui dois d’avoir enrichi la collection de documents sur Madagascar que je possède et dont je fais profiter périodiquement les lecteurs de ce blog. (Cela me rappelle qu’il est grand temps de revenir à ce un sujet que j’ai quelque peu délaissé ces derniers temps…Cela fera l’objet d’un prochain billet.) A titre de réciprocité, je lui communiquais les rares documents sur l’orgue qu’il n’avait pas. Je lui avais ainsi envoyé récemment la reproduction d’un dessin d’Erik Satie, autre musicien original dont il appréciait beaucoup les fantaisies. Ce dessin représente un projet d’orgue gargouille; dominique m’avait dit en ignorer totalement l’existence. Le sort a malheureusement voulu que je ne connaisse jamais sa réaction à mon envoi du 26 avril. Quelle tristesse.

Projet d'orgue gargouille  - dessin d'Erik Satie

Projet d'orgue gargouille dessin d'Erik Satie

retour

Laissez un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>