1 mai 2020

« Je suis venu appeler à un changement radical »

n ce 1er mai qui devrait, sauf contrordre, être bientôt suivi de la fin du confinement et du retour à la lumière, le billet du jour semble faire écho à d’autres appels: pour un changement de nos comportements d’abord; pour un changement de politique aussi, mais il ne suffit pas qu’un président de la République à la peine atténue ses coups de menton télévisuels…Ah Il est bien difficile de « changer radicalement  » quand les événements qui surviennent n’ont pas été inscrits sur la feuille de route et surtout, quand il n’a pas été tenu compte des mises en garde consignées sur d’autres feuilles (de déroute?) Mais qui aurait su gérer sans failles cette crise sanitaire majeure? Encore heureux que le chef de l’ État ne fût pas de ces « pandémiesceptiques » qui continuaient de nier la réalité, après que le covid-19 se fût propagé à l’échelle mondiale.

En l’occurrence, celui qui appelle à un changement radical c’est - en son temps - le Christ,  comme le rapporte le Nouveau Testament (LUC 5 : 31- 32) : Jésus leur répondit :  «  Ce ne sont pas ceux qui sont en bonne santé qui ont besoin de médecin, mais les malades. Ce ne sont pas des justes, mais des pécheurs que je suis venu appeler à un changement radical. » Tel est le thème que Frédéric avait choisi de développer dans une prédication faite au temple de Vincennes le dimanche 24 mars 2019. Prédiction ou prédication ? Un an avant la pandémie et les réactions qu’elle suscite, la coïncidence est saisissante. Je laisse au lecteur le soin d’en juger, en lui proposant de lire ce texte qui vient d’être intégré dans le « Carnet à desseins »; il invite à la réflexion, sur soi-même et les autres. Mais qu’on se rassure, malgré les apparences et aussi ouvert soit-il, ce blog n’en reste pas moins résolument laïc…

L'équilibriste à l'échelle

L'équilibriste à l'échelle

Laissez un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>