16 septembre 2018

Merlin l’enchanteur

Contrairement aux apparences, il ne va pas être question ici du personnage de légende mais de Christian Merlin qui nous enchante de longue date par sa façon de s’exprimer et la qualité de ses interventions, dans les émissions de France musique. Jusqu’à présent, il en était l’un des invités, donnant à ces émissions l’attrait que l’on retrouve aujourd’hui pleinement dans celle qu’il anime désormais seul le dimanche matin (Au cœur de l’orchestre).

Enchanteur, oui Christian Merlin l’est quand il déclare et pas plus tard que ce matin, son admiration pour « Ich Habe genug », œuvre qu’il considère comme le summum de la musique occidentale. J’en avais les larmes aux yeux, comme dirait Richard Martet, son comparse du Classic club de Lionel Esparza (club des critiques du vendredi soir), car je classe moi aussi cette sublime cantate (BWV 82) à la première place dans mon « catalogue Bach personnel virtuel».

Merci donc Christian Merlin de m’avoir donné ce beau choc émotionnel, en ce dimanche matin des journées européennes du patrimoine et donné aussi l’irrésistible envie de parler de une fois de plus de cette chaine de radio qui n’avait pas fait l’objet d’un billet depuis le changement de grille de septembre 2015. Ce changement fut peut-être moins calamiteux que les précédents mais,  si l’on peut saluer aujourd’hui la reconnaissance  du talent de Christian Merlin par les responsables de la chaine, on n’en regrette pas moins que France musique donne toujours la fâcheuse impression de courir après l’audience. Ah ces sempiternelles annonces d’émissions à venir dans la journée et ces jeux démagogiques! Après son limogeage,   Marc Dumont a dénonçé avec force et raison  les défauts de la chaine sur son blog (publié sur Médiapart); j’en recommande de nouveau la lecture car tout y est dit (“Il est grand temps de parler de France-musique”).

Pour ma part, malgré quelques mieux observés ici et là, par exemple le « Bach du dimanche » par Corinne Schneider - il passe trop tôt pour moi mais on peut heureusement le podcaster - mes griefs et mes raisons de zapper restent les mêmes depuis trois ans. Il faudra d’ailleurs que je réactualise bientôt ma grille personnelle d’évaluation des animateurs de la chaine ; je ne l’ai pas touchée depuis 2016. Ainsi la prochaine mise à jour ne verra pas une Nathalie Piolé monter en grade, au contraire car elle reste une des rares personnes  qui me donne toujours une furieuse envie de zapper par ses choix musicaux ou simplement dès qu’elle ouvre la bouche pour présenter des musiques qui n’ont souvent qu’un lointain rapport avec le jazz…

Zapping irreversible ou radiothérapie radical

Zapping irreversible ou radiothérapie radicale

2 comments to Merlin l’enchanteur

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>