23 avril 2017

“Il faut que la nationalité française s’hérite ou se mérite” ; il ne faudrait pas que ça irrite !

Depuis plus de dix ans que ce blog existe, j’ai  plusieurs fois eu l’occasion d’évoquer les élections présidentielles françaises. J’avais bien envie de ne rien dire de celles de 2017, bien qu’elles surviennent dans un contexte calamiteux propice aux commentaires. Ayant constaté en allant voter que la journée électorale se déroulait avec des pourcentages de participation démentant -  une fois de plus -  les pronostics de certains instituts de sondage, je n’ai pu me résoudre à la laisser passer sans rien dire, notamment de la tonalité de la campagne de la présidente du Front national.

Cette campagne, qui fait écho à celle encore plus outrancière de Donald Trump (America first / les Français d’abord), est complètement hors sujet.  Le slogan sur la “nationalité qui s’hérite ou se mérite” (Marine Le Pen l’utilisait déjà en 2012) a  de quoi  irriter et  faire hérisser le poil  non seulement des Français d’adoption  - de longue ou de fraîche date - mais aussi de nombreux “Français de souche, ” heureux et fiers de l’être et qui ont honte aussi d’un tel discours d’exclusion, à travers la volonté de la candidate de remettre en cause le “droit du sol”. Celle qui se voit déjà au commandes du pays a de quoi inquiéter pour ses idées aux relents vichystes, en bonne héritière de son père. Gageons que le les résultats du premier tour lui donneront tort dès ce soir.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>