7 septembre 2015

Du partage de midi au passage méridien sur « France musique »

Septembre 2015. La nouvelle nouvelle nouvelle grille de France musique est en place ; la plupart des (ré)animateurs aussi, même s’ils ont changé de plage horaire et animent une nouvelle émission. Certains de ces nouveaux changements me comblent d’aise car ils continuent de répondre à ceux que j’appelais de mes vœux dans un précédent billet. Le plus ou moins fidèle auditeur que je suis a désormais un peu moins de raisons de râler mais il ne peut s’empêcher de faire remarquer qu’avec les quelques jeunes venus remplacer les remerciés « âgés », lors du changement de grille précédent, la mémoire de France musique semble se diluer peu à peu.

J’en veux pour preuve un dialogue entendu mardi dernier aux alentours de midi. Après son deuxième « Dépêches notes » de la matinée, Clément Rochefort passe le relais à Denisa Kerschova sortie des oubliettes aurorales pour occuper à son tour l’espace sonore tenu avec bonne humeur depuis de nombreuses années par Lionel Esparza, à ce moment sensible qu’est – en termes d’écoute – le passage de midi. Évoquant le titre de l’émission de Denisa, Clément Rochefort dit : « Partage de midi »… Denisa le reprend et rectifie mais concède que son émission « est aussi un partage » ; Clément Rochefort répond alors : « tiens pourquoi j’ai dit ça ? ».

Sans parler de la pièce de Paul Claudel (1906), ce titre était utilisé, en référence à cette dernière, il y a quelques années, précisément à la plage horaire méridienne…Mais plus personne ne semble s’en souvenir. Christian Nève et Olivier Nahum furent de ceux qui, en 2009 et 2010 sauf erreur, ont successivement partagé et dialogué avec leurs invités à l’heure du repas. Ces animateurs firent partie des remerciés de précédentes « péniches de débarquement ». Le second a ensuite animé « Chemins rêvant » jusqu’en juillet 2013; en témoigne une page « orpheline » du site web de « France musique », trouvée malgré l’absence d’un moteur de recherche interne. Il serait pourtant bien utile pour conserver et exploiter la mémoire de la chaîne mais, pour ce genre de trouvaille, Google et les moteurs de recherche dédiés à la musique sont des substituts bien utiles. Cette mémoire n’est pas entièrement perdue et j’essaie d’en conserver quelques traces avec ma grille d’évaluation des producteurs mais qui d’autre qu’un ancien expulsé du sérail pouvait parler le mieux des attaques portées contre ces derniers? Il faut lire absolument le blog de Marc Dumont; il résume parfaitement la dégradation continue de France musique.

Laisser un commentaire

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces tags HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

*