20 octobre 2014

De Vincennes à Paris: un zoo très logique

J’ai enfin revisité le zoo, autrefois dit « de Vincennes », qui a changé de nom et radicalement d’aspect. Une première déconvenue surprend le visiteur venu de Paris en autobus par la ligne 86: si la porte d’entrée rose du carrefour de la Demi-lune, du côté du grand rocher,  a été conservée dans son jus, elle n’est plus qu’un décor car elle est fermée ; une affichette presque confidentielle apposée sur un des portillons condamnés - provisoirement je l’espère - indique que l’entrée du zoo se trouve à 450 mètres sur l’Avenue Daumesnil… La visite commence donc avec ce handicap obligeant à parcourir cette avenue qui longe la façade ouest d’un zoo dont on remarque aussitôt qu’il ne se signale plus par les puissantes odeurs de fauves qui émanaient de ces parages avant les transformations. Et pour cause, la « fauverie » n’existe plus - en tant que telle - car les lions et des félins nouveaux venus ont été relogés dans des enclos en conformité avec les objectifs du nouveau parc où sont privilégiés l’aspect scientifique et éducatif;  mais n’était-ce pas déjà le rôle de ce zoo avant les rénovations?

Le rocher du zoo de Vincennes

Le rocher d'un zoo qui en 2011 s'appelait encore de Vincennes

Deuxième déconvenue : le prix prohibitif du billet qui a plus que quadruplé depuis 2008! Les 22 euros demandés pour un adulte font hésiter le visiteur enfin arrivé à la bonne et seule porte d’entrée (1)! Décidément, le Muséum d’histoire naturelle, dont le parc zoologique est toujours une entité, a frappé fort. On peut s’étonner qu’un établissement relevant de l’État, donc avec un budget certainement mieux doté que celui des parcs zoologiques privés, adopte les tarifs de ces derniers. L’ancienne porte  rose, sur le modèle de celle qui a été conservée mais qui est donc fermée, a disparu avec les travaux de rénovation, au grand dam de nombreux amoureux de l’ancien  “zoo de Vincennes”. A sa place se trouve maintenant un grand vide et une batterie de caisses automatiques que complètent, un peu en retrait sur la droite, des guichets traditionnels. Il faut en deviner la réalité car ils sont dissimulés derrières d’immenses vitres noires masquant complètement un personnel obligé de héler les clients pour qu’ils s’approchent! Ces derniers sont quelque peu décontenancés par ce nouveau décor mais, comme les animaux, il faudra bien qu’ils s’habituent à ces barrières virtuelles. Si le zoo a été repensé sur tous les plans, l’option choisie pour l’entrée ne me semble pas être la meilleure quant à son esthétique. On verra la semaine prochaine ce qu’il en est de l’intérieur du parc.

Zoo de Vincennes - entrée du carrefour de la Demi-lune (1934)

Zoo de Vincennes - entrée du carrefour de la Demi-lune (1934). © Jacques Boyer / Roger-Viollet

1. Dans les années 50, le zoo comptait quatre portes d’entrée : une à chaque « pointe » du parc, une quatrième au milieu de la façade longeant l’avenue de Saint-Maurice.

Les commentaires sont clos.