13 octobre 2014

Des tutoriels à mourir de rire ou à pleurer

Il m’arrive parfois de devoir répondre (toujours avec plaisir !) aux questions d’amis ou de connaissances qui ne savent pas exploiter les ressources cachées de leur ordinateur. Lorsque ces questions dépassent mes compétences, je surfe au préalable sur le web pour essayer de trouver une réponse à leur donner. Je sais que j´ai de fortes chances de la trouver avec deux ou trois mots clés ou folksonomies bien choisis. Je tombe inévitablement sur des forums où des néophytes sont confrontés à des problèmes similaires mais qui semblent ignorer que les réponses aux questions qu’ils posent ont déjà étés données sur d’autres forums ou dans des tutoriels. Les contradictions trouvées dans ces réponses multiples font toutefois douter de la fiabilité de certaines d’entre elles.

Lorsque les questions posées sont très techniques et impliquent des explications circonstanciées, je renvoie aussi à ces tutoriels, s`il existent, ce que je vérifie aussi au préalable; mais là encore le surfeur n’ est pas à l’abri des surprises. Le web rassemble beaucoup de personnes pleines de bonnes intentions mais, par leur manque de professionnalisme, leurs interventions prêtent souvent à sourire ou à rire. J’ai ainsi visionné le début d’une vidéo expliquant comment utiliser un logiciel de dessin bien connu. Les hésitations et les faiblesses de langage du locuteur, associés a des reniflements dont un rhume était la cause (sic), rendaient impossible l’écoute de ce tutoriel improvisé et non travaillé. Un autre, présentant le même logiciel de dessin, était commenté par une femme parlant trop vite et émaillant son discours d’ expressions à la mode; il ne tenait pas mieux la route que le précédent!

Si le nombre de sites web dépasse aujourd’hui le milliard, combien d’entre eux sont utiles a la communauté des surfeurs? On peut espérer que les pages web où l`analphabétisme et l’amateurisme règnent disparaîtront d’elles-mêmes…Ironie du sort, à cause d’ennuis techniques, ce billet donneur de leçons a été rédigé sur un ordinateur de remplacement allemand, donc avec un clavier sans signes diacritiques, et péniblement corrigé avec une tablette tactile peu pratique pour ce genre d’exercice…

Les commentaires sont clos.