22 septembre 2014

Blainville-sur-Mer : de la gare à la bibliothèque

Après un séjour à Blainville-sur-Mer (Manche) au mois d’août, un petit voyage en arrière. Il est motivé par une curieuse découverte faite dans ce village du Cotentin occidental dominant le paysage à faible hauteur, un peu à l’écart de la mer. Ce voyage conduit de la gare à la bibliothèque municipale. Le trajet est long dans le temps mais court dans l’espace puisqu’il s’agit du même bâtiment. En découvrant cette bibliothèque remarquable par ses dimensions modestes, le bibliothécaire retraité - amateur de chemins de fer anciens - a soupçonné d’emblée que derrière cette maisonnette se cachait une gare. Le voisinage d’un ancien petit château d’eau renforçait cette hypothèse.

La bibliothèque municipale de Blainville-sur-Mer

La bibliothèque municipale de Blainville-sur-Mer

La bibliothèque étant fermée ce jour là, je n’ai pas pu la visiter ni me renseigner sur l’histoire du petit bâtiment entièrement peint en blanc qui l’abrite, implanté au milieu d’un vaste terrain qu’il partage avec l’Office du tourisme. Je n’ai pas eu à attendre longtemps pour avoir la confirmation de mon impression. La chance a en effet voulu que je fasse la connaissance de la belle-fille d’une passionnée de lecture qui avait relancé l’activité de la bibliothèque en 1967 : Madeleine Paturel.

Madeleine Paturel

Madeleine Paturel (1911-1999).

Cette lectrice prosélyte, aujourd’hui disparue, s’était installée avec son mari à la retraite dans ce tranquille village normand. Mon informatrice providentielle m’a aussi indiqué que, d’après ses sources, la bibliothèque avait été créée au début des années 50 et confirmé que les locaux étaient bien ceux d’une ancienne gare, ce que j’avais moi-même vérifié entretemps. Une cousine éloignée lui a d’ailleurs rapporté que ses parents avaient pris le train dans cette petite station.

Après l’histoire de la bibliothèque, résumée ici trop brièvement, je me suis intéressé à celle du bâtiment avant sa nouvelle affectation. Ne disposant d’aucun des livres faisant autorité en la matière, sur Blainville (1) et en particulier sur le chemin de fer qui y passait (2), j’ai voulu vérifier si le web ne m’apprendrait pas quelque chose à propos de cette ligne dont je venais de découvrir un des vestiges. Grâce aux divers sites qui en parlent et notamment au livre de Michel Harouy, numérisé en partie, je sais maintenant que cette gare, qui se trouvait au point kilométrique 18, était l’une des 19 stations, qui jalonnaient la ligne littorale reliant Coutances à Lessay. Gouville en était une autre et des anciens s’en souviennent. Cette ligne départementale à voie métrique a connu des projets d’extension, finalement non retenus  pour divers motifs dont certains assez cocasses. Mise en service en 1909, elle n’a même pas vécu un quart de siècle puisqu’elle fut fermée en 1932. Comme la ligne du réseau PLM, à voie normale, créée la même année entre Anduze et St-Jean du Gard mais qui a fonctionné plus longtemps,  la ligne Coutances-Lessay,  et combien d’autres, n’a pas résisté à la concurrence de l’automobile et des transports routiers…

Blainville-sur-Mer : la gare

Blainville-sur-Mer : la gare vers 1920

Le développement exponentiel du web et la profusion des ressources documentaires qu’il offre ne va-t-il pas un jour rendre caduques à leur tour nombre de bibliothèques ? Dédiée aux livres après avoir été gare de chemin de fer, la petite bibliothèque municipale de Blainville-su-Mer connaitra-t-elle une nouvelle mutation d’ici quelques décennies? En devenant un musée de l’histoire de la communication, sous toutes ses formes, dans le Cotentin…

Blainville-sur-Mer. Notice du  Meyrat

1. Blainville-sur-Mer et son passé… par Henri Lechanoine, Serge Desoulle. - Coutances (8, rue Tancrède, 50200) : Arnaud-Bellée, 1973.
2. Un petit train de la Manche: Granville, Coutances, Lessay, Sainte-Mère-Église, Montebourg, 1907-1932 par Michel Harouy. - [Coudray-Macouard] : Cheminements, dépôt légal 2006.

Les commentaires sont clos.