4 novembre 2013

Blogs : des lecteurs indésirables

Si Jean-Paul Sartre a exprimé l’idée qu’un livre n’existait que dans la mesure où il était lu, cette vérité s’applique également aux blogs et aux sites web mais si un auteur dispose de peu de moyens pour connaître son lectorat, le blogueur ou l’administrateur de site n’a qu’à fouiller un peu pour avoir une idée de qui vient rendre visite à ses chères pages.

Fouiller dans son éditeur et/ou chez son fournisseur d’accès d’abord. Quand ils lui offrent un module de statistiques, il peut savoir quels sont les pays qui visitent le plus ses pages et, concernant les miennes, quand je constate que les États-Unis viennent en deuxième position après la France, je me dis qu’Oncle S(p)am n’a pas seulement des grandes oreilles mais aussi de grands yeux et je ne pense pas que ce soit pour la beauté des miens qu’il me rend visite ! Si la NSA (Nous Sommes tous Auscultés !) ne trouvera jamais chez moi quoi que ce soit d’intéressant pour ses services (secrets), j’ai bien remarqué que les spams résiduels qui parviennent encore à franchir le barrage de l’anti-spam, et du captcha récemment installé, proviennent en majorité de ce pays. Une observation attentive des URL d’entrée utilisées par ces spammeurs montre d’ailleurs qu’il s’agit toujours de la même, sans doute notée et enregistrée (par qui et où ?) avant la mise en place des barrières défensives que je viens d’évoquer ; les parasites ne se refilent pas seulement l’adresse des tables ouvertes !

Les statistiques par mots ou expressions utilisés pour entrer sur un blog montrent aussi, c’est rassurant, que les visiteurs ne sont pas seulement des voyageurs représentants placiers mais aussi des personnes désirant réellement s’informer sur un sujet donné, voire partager leurs idées et faire part de leurs souvenirs. En ce qui concerne « Desseins de la semaine », je suis toujours étonné que « grande poupée » connaisse un succès constant dans le « top » des vingt questions les plus posées. Sans doute depuis la parution d’un de mes billets effectivement illustré avec une grande poupée mais celle–ci n’était pas gonflable ! C’est peut-être ce malentendu qui fait classer mon blog parmi les sites à « caractère licencieux » par une de ces sites autoproclamés conseillers, censeurs et juges qui décortiquent les blogs, leur attribuent une note et un classement, ce dernier pouvant d’ailleurs être très différent d’une a l’autre de ces officines douteuses. Elles veulent du bien à vos pages mais leur but évident est de vous inviter à venir les faire relooker par leurs soins !

En somme, il faut bien du mérite pour être blogueur et beaucoup de modestie pour admettre que le lectorat effectif d’un blog peut n’être constitué que de quelques centaines de personnes. Espérons qu’elles sont réellement intéressées, même lorsqu’elles ne le manifestent pas.

Blog : voir, écouter,  juger, censurer

Les commentaires sont clos.