15 août 2012

Wikipédia et les ébauches d’articles : le cas Maubant

La consultation de Wikipédia, « l’encyclopédie libre » réserve des surprises de tous ordres, quant à la forme d’abord ; les rédacteurs sont effectivement libres de faire des fautes d’orthographe et de grammaire ! Elles y sont en effet assez constantes et il me semble que les rédacteurs responsables de ces textes fautifs ne devraient pas rédiger directement en ligne mais verser leur prose après l’avoir écrite dans un traitement de texte doté d’un correcteur orthographique efficace. Mais qui est conscient de faire des fautes? Là est le problème ! On n’est pas non plus libre d’écrire ce que l’on veut dans Wikipédia : témoin un débat entre un contributeur et les « censeurs » de l’encyclopédie, le premier s’insurgeant contre le fait que les seconds aient modifié des passages d’une notice rédigée par ses soins sur un personnage controversé dont j’ai oublié le nom mais dont il se dit être le spécialiste. Les ébauches d’articles sont également une surprise. Pourquoi une ébauche d’article si l’on n’a rien à dire ? Pourquoi se contenter d’inviter d’éventuels contributeurs à partager leurs connaissances en améliorant ces ébauches et ne pas mettre d’emblée des liens pointant sur tous les sites traitant plus largement de la question?

Maubant dans le rôle de Charlemagne

Maubant dans le rôle de Charlemagne


Joyeuse sous son bras et peignant sa perruque,
Apparait à vos yeux Charlemagne-Maubant.
L’ivoire du genou qui commence à sa nuque
Fait honte à celui d’Oliphant.
Depuis trente ans et plus que Maubant joue et gagne
A ce jeu plein d’appas des applaudissements,
C’est bien à lui, sans compliments,
Qu’il appartient de faire Charlemagne.

C’est le cas pour Henri-Polydore Maubant (1), célèbre acteur de théâtre au 19e siècle. La notice que Wikipédia lui consacre n’en dit presque rien alors que les dictionnaires biographiques imprimés permettent d’en savoir plus sur le personnage, bien qu’ils ne s’accordent pas sur l’exactitude du premier de ses deux prénoms. Les mieux documentés retracent en détail la vie et la carrière de ce « fils du caissier d’une maison de roulage » qui apprend d’abord le métier d’horloger (2)… Il sent venir sa vocation d’acteur après avoir assisté à plusieurs représentations à la salle Molière (3), pièces dans lesquelles Rachel commençait alors sa belle carrière… Il joue lui-même dans cette salle  quand Saint-Aulaire (4) le remarque et l’encourage à poursuivre ses études dans cette voie. Il entre au conservatoire en 1839, en sort en 1841 avec le second prix de tragédie et débute en 1842 au Théâtre-Français où il joue Achille dans Iphigénie. Comme on ne lui propose ensuite que des petits rôles, il passe au théâtre de l’Odéon où il ne fait  que la saison 1842-1843 car ses espoirs « de jouer davantage et de plus beaux rôles » sont déçus. Il revient au Théâtre-Français pour y interpréter jusqu’à la fin de sa carrière un nombre considérable de personnages, dans  divers registres mais il excelle dans la tragédie. Devenu Sociétaire de la Comédie-Française le 1er janvier 1852, il est nommé membre titulaire du Comité d’administration en 1864. Il part à la retraite en 1888. La presse du temps rapporte qu’il aurait aimé « jouer pour l’honneur » pendant l’année de l’Exposition universelle mais le Comité refusa et il en fut très peiné.


1.Henri (ou Fleury?)-Polydore Maubant. Né à Chantilly le 23 aoû 1821 ; mort en 1902. Repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
2.Biographie nationale des contemporains, rédigée par une société de gens de lettres, sous la direction de M. Ernest Glaeser. – Paris : Glaeser, 1878. le premier prénom de Maubant est ici écrit avec un “y”, comme dans d’autres dictionnaires biographiques que j’ai consultés.
3. Théâtre ouvert en 1848 dans le passage du Saumon (passage Ben Aiad aujourd’hui) à Paris. Il a servi longtemps aux représentations d’amateurs et aux essais d’élèves.
4 Saint

Saint-Aulaire, Pierre-Jacques Porlier-Pagnon, dit (1793-1864). Comédien qui fut également Sociétaire de la Comédie-Française.

Les commentaires sont clos.