11 avril 2012

Chers chiens de bonne souche

L'aboyeurMalgré quelques inquiétudes, le parti des chiens de France a réussi à rassembler les 500 crottes qui lui permettent de présenter officiellement ma candidature aux élections présidentielles de 2012. Je n’irai pas par quatre chemins ; ma campagne sera axée sur l’identité nationale et le droit du sol : seuls les chiens français depuis au moins quatre générations auront le droit de faire leurs besoins sur les trottoirs des villes et des villages de France. Tous les autres seront impitoyablement suivis à la trace, comme bientôt en Israël  (contrôles au féces?),  et jugés ; Traces de pas de chienles chiens sans papiers seront expulsés par les services de la fourrière qui, si je suis élu, seront réorganisés et dotés de moyens importants. Je les réunirai en effet dans le cadre d’un nouveau Ministère de l’identité canine nationale qui sera chargé des renvois hors des frontières ; je créerai pour cela une direction opérationnelle des fourrières-charters.

Concernant les oisifs et les assistés, je serai impitoyable et ne tolérerai plus aucun chien étranger se prélassant au soleil ou à l’ombre sur les belles places de notre beau pays de France.

Shar-Peï profitant du soleil printanier

Shar-Peï au soleil

Les refuges, où se la coulent douce un nombre incroyable et de toutes origines, chinoise y compris,  de ces rétifs au travail, seront progressivement transformés en camps de dressage où ils apprendront un métier : chien d’aveugle, chien de sauvetage, chien de compagnie des personnes âgées et quelques autres métiers qui existaient autrefois et qui ont disparu, on ne sait pourquoi.

Chien se prélassant à l'ombre à Fourcès

La vie est belle

Concernant les chiens de guerre, nous serons très vigilants et vérifierons, à travers des interrogatoires très serrés, si le désir d’intégration via l’armée est sincère et n’est pas le fruit d’un calcul pour nous planter les crocs dans l’échine entre chien et loup. Notre pays ne doit pas favoriser la formation d’une cinquième colonne pouvant mettre les institutions en péril.

Le chien sapeur

Sapeur

Chers amis, chers électeurs, chers chiens français de souche, ne vous laissez pas impressionner par les belles promesses du candidat sortant qui prétend enlever des voix à notre parti en reprenant nos arguments. Ne soyez pas aveugles !

Le chien de valet

Le chien de valet

Le chien de maître

Le chien de maître

Cet os à ronger, le bâtard (il n’est pas de pure race, ne l’oubliez pas!) l’avait déjà servi et il voudrait maintenant nous faire croire qu’il a changé! Un chien de bas étage ne devient jamais un chien de haute lignée. Il ne reconnait pas ses échecs et se défausse sur les canicules à répétitions qui, à ses yeux, sont la cause de la chienlit que connait le pays. Quant aux autres candidats, ce qu’ils nous servent c’est du pipi de chat et il ne fait plus illusion. Alors chers électeurs, votez pour moi, sinon je saurai vous réserver un chien de ma chienne!

Le candidat

Les commentaires sont clos.