28 mars 2012

Écot à l’écologie : une nouvelle rubrique

Le printemps est arrivé, triomphalement et toujours plus chaud. Comme l’annonçait mon billet consacré à François Barrillot et son poème invitant les enfants à ne pas nuire aux petits animaux de la campagne, j’ouvre la nouvelle rubrique consacrée à l’écologie. Était-ce bien nécessaire puisqu’au moins 17 billets de ce blog ont déjà évoqué ce thème peu ou prou? Oui, c’est plus que jamais nécessaire car l’écologie, mot faisant l’objet de belles promesses dans les programmes électoraux perd une grande partie de sa force lorsqu’il s’agit ensuite de voter des lois ou d’appliquer des règles que les divers lobbies concernés s’empressent de faire édulcorer ou avorter. Il faut aussi expliciter ce mot mal aimé et surtout ses dérivés – écologiste notamment – qui fait lever le sourcil, sourire, grimacer, grogner ou brandir un fusil selon le tempérament des individus qui lui sont hostiles à des degrés divers, soit parce qu’ils ne se sentent pas concernés, soit parce qu’ils pensent que le concept nuit à leurs intérêts. Lire la suite.

Deux billets, entre autres, de ce blog traitant d’écologie et d’environnement :
Merci à l’écologie
J’en ai ma(rre)dagascar!

Les commentaires sont clos.