25 juin 2020

Sale race !

ette vilaine expression, sur laquelle d’aucuns s’interrogent candidement sur son caractère raciste, la première fois que je l’ai entendue prononcer, j’étais jeune sous-bibliothécaire à la « BN » Elle ne s’adressait pas directement à la personne  concernée : un jeune homme d’origine africaine, en stage ou en formation dans les magasins du département des imprimés ; si mes souvenirs sont bons, je crois que ce garçon à la peau noire était sorti prendre un café, comme il était courant à l’époque rue de Richelieu, pour les personnels tous grades et fonctions [...]

Lire la suite de: Sale race!

3 février 2020

Quand un fils de la Lémurie écrivait à un coreligionnaire pendant la drôle de guerre

On a parfois reproché à l’auteur de ce blog ses évocations de souvenirs familiaux. Est-ce si gênant ? Je constate que pas mal de blogueurs font aussi cet étalage que d’aucuns appelleront du déballage, parce que des détails personnels y figurent. Mais quoi, les auteurs ne donnent-ils pas ainsi à leurs écrits une dimension sociologique ou ethnographique, voire historique, comme le font d’ailleurs certains auteurs d’autobiographies?

A la différence des pages Facebook, qui volent trop souvent au raz des pâquerettes, [...]

Lire la suite de: Quand un fils de la Lémurie écrivait à un coreligionnaire pendant la drôle de guerre

25 décembre 2019

Noël entre oreillettes et fromages

Noël est de retour, toujours aussi éloigné de sa symbolique originelle. Avec Internet, les « marchands du temple » ont su adapter le tintamarre publicitaire qui leur permet d’exploiter encore mieux le parti juteux tiré de cette fête religieuse, comme ils le font d’ailleurs avec les manifestations païennes annuelles, la dernière venue étant celle d’Halloween. Dans tous les cas, les enfants restent une cible privilégiée  des commerçants et si le Père Noël s’est substitué depuis longtemps au petit Jésus dans nombre de familles issues de l’Occident  chrétien, [...]

Lire la suite de: Noël entre oreillettes et fromages

11 novembre 2019

Encore sous le signe de Tintin

Alain Finkielkraut doit-il à sa mère d’être devenu académicien ? Parce qu’elle l’empêchait de lire des bandes dessinées lorsqu’il était enfant, lui imposant - et elle n’avait sans doute pas tout à fait tort - de ne lire que des livres. C’est peut-être la raison de son aversion foncière pour un genre qu’il ne doit pas connaître beaucoup puisqu’il est censé n’avoir jamais regardé de « petits Mickeys ». D’ailleurs, quand on l’interroge à ce sujet, il semble ne pas être en mesure de citer un seul auteur ni même un titre, [...]

Lire la suite de: Encore sous le signe de Tintin

15 octobre 2019

Mélenchon n'aime pas les gens, ni leur accent


Tome en pénitence, le dos définitivement tourné à la vie…

Toujours beaucoup de lectures en retard  ; j’essaie de le rattraper, en ne suivant pas toutefois - malgré l’envie de tout connaître - l’ordre alphabétique des auteurs, comme le faisait l’« autodidacte » de Jean-Paul Sartre, ce lecteur insatiable de la bibliothèque municipale de Boville (1). Mes lectures se font au hasard des pioches parmi les livres qui dorment dans ma bibliothèque personnelle et que je n’ai pas encore lus. Ce sont aussi des sources très utiles pour documenter ce blog. Il en [...]

Lire la suite de: Mélenchon n’aime pas les gens, ni leur accent 

27 mai 2019

Saint-Maurice refait son cinéma ou les ouailles et les joies du Capitole retrouvées

Le jeu de mots est une des caractéristiques de la blogosphère ; les webmestres ne se privent pas d’y recourir, contents d’être les premiers à en trouver un, inédit de préférence. Ce n’est le cas des deux variantes réunies dans le sous-titre du présent billet ; ainsi, pour commenter l’action de Barack Obama, un blogueur évoquait récemment les « ouailles du Capitole » et « Les joies du Capitole » ont servi en 1935 à Jacques Bousquet et Albert Willemetz pour intituler une opérette [...]

Lire la suite de: Saint-Maurice refait son cinéma ou Les ouailles et les joies du Capitole retrouvées

13 mai 2019

«Notre Libération » : commentaires sur le film de G. Jonesco (suite)

Le film tourné par Georges Jonesco les 19 et 20 août 1944. a fait l’objet d’une présentation et de premiers commentaires la semaine dernière. Je me devais de donner rapidement la suite. Rappelons brièvement que ce documentaire montrant un épisode local de la libération dans la banlieue parisienne, relate notamment le passage de troupes américaines à Saint-Maurice et Charenton-le-pont dans leur progression vers Paris et l’installation d’une antenne de la Croix-Rouge à la lisière du bois de Vincennes, dans sa partie sud limitrophe des deux communes ; le [...]

Lire la suite de: «Notre Libération » : commentaires sur le film (suite)