11 novembre 2019

Encore sous le signe de Tintin

Alain Finkelkraut doit-il à sa mère d’être devenu académicien ? Parce qu’elle l’empêchait de lire des bandes dessinées lorsqu’il était enfant, lui imposant - et elle n’avait sans doute pas tort - de ne lire que des livres. C’est peut-être la raison de son aversion foncière pour un genre qu’il ne doit pas connaître beaucoup puisqu’il est censé n’avoir jamais regardé de « petits Mickeys ». D’ailleurs, quand on l’interroge à ce sujet, il semble ne pas être en mesure de citer un seul auteur ni même un titre, mettant a [...]

Lire la suite de: Encore sous le signe de Tintin

15 octobre 2019

Mélenchon n'aime pas les gens, ni leur accent

Toujours beaucoup de lectures en retard  ; j’essaie de le rattraper, en ne suivant pas toutefois - malgré l’envie de tout connaître - l’ordre alphabétique des auteurs, comme l’  « autodidacte » de Jean-Paul Sartre, ce lecteur insatiable de la bibliothèque municipale de Boville (1). Mes lectures se font au hasard des pioches parmi les livres qui dorment dans ma bibliothèque personnelle et que je n’ai pas encore lus. Ce sont aussi des sources très utiles pour documenter ce blog. Il en est ainsi d’un album de caricatures que je rapproche ainsi  de la « Success story du président » abordée [...]

Lire la suite de: Mélenchon n’aime pas les gens, ni leur accent 

27 mai 2019

Saint-Maurice refait son cinéma ou les ouailles et les joies du Capitole retrouvées

Le jeu de mots est une des caractéristiques de la blogosphère ; les webmestres ne se privent pas d’y recourir, contents d’être les premiers à en trouver un, inédit de préférence. Ce n’est le cas des deux variantes réunies dans le sous-titre du présent billet ; ainsi, pour commenter l’action de Barack Obama, un blogueur évoquait récemment les « ouailles du Capitole » et « Les joies du Capitole » ont servi en 1935 à Jacques Bousquet et Albert Willemetz pour intituler une opérette [...]

Lire la suite de: Saint-Maurice refait son cinéma ou Les ouailles et les joies du Capitole retrouvées

13 mai 2019

«Notre Libération » : commentaires sur le film (suite)

Le film tourné par Georges Jonesco les 19 et 20 août 1944. a fait l’objet d’une présentation et de premiers commentaires la semaine dernière. Je me devais de donner rapidement la suite. Rappelons brièvement que ce documentaire montrant un épisode local de la libération dans la banlieue parisienne, relate notamment le passage de troupes américaines à Saint-Maurice et Charenton-le-pont dans leur progression vers Paris et l’installation d’une antenne de la Croix-Rouge à la lisière du bois de Vincennes, dans sa partie sud limitrophe des deux communes ; le [...]

Lire la suite de: «Notre Libération » : commentaires sur le film (suite)

8 mai 2019

A Saint-Maurice pour libérer Paris

Le temps passant, je m’interrogeais sur le nombre potentiel de commémorations de la victoire des alliés sur l’Allemagne nazie me restant à vivre. Avant que ne s’effacent de ma mémoire les souvenirs ténus que j’ai de l’époque de l’occupation (1) j’ai pensé qu’il était temps pour l’ancien (Saint-)Mauricien que je suis de consacrer le billet que je projetais de faire sur ce sujet. Ce qui m’y a décidé: la découverte,  il y a déjà trois ans,  d’un document d’archives que des habitants de cette petite commune limitrophe de la partie sud du bois de [...]

Lire la suite de: A Saint-Maurice pour libérer Paris

24 mai 2017

Les demoiselles d’Amiens

Ces demoiselles ne sont pas les deux amies amiénoises avec lesquelles Madame Roland (1754-1793) échangea en son temps une importante correspondance. Elle reçut aussi leur réconfort moral lors de son incarcération dans les prisons de la Révolution. Ce soutien nécessaire ne fut cependant pas suffisant pour empêcher l’assassinat de l’infortunée girondine car, comme tant d’autres de ses semblables, la malheureuse n’échappa pas à l’horrible couperet de la guillotine.

Renée et Germaine, dans les tribunes du champ de courses d'Amiens en 1925

Qui sont alors les deux jeunes filles figurant [...]

Lire la suite de: Les demoiselles d’Amiens

30 septembre 2016

1916 : année de mort et année de naissance

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer la première guerre mondiale ; à travers les poèmes de trois auteurs ayant participé aux combats : un Allemand, un Français et un Américain. Je reviens sur 1916 parce que j’ai relevé que cette funeste année, où  tant d’anonymes sont tombés sur les champs de bataille, marque aussi la disparition de personnalités ayant chacune joué un rôle politique important dans leur pays  : l’empereur d’Autriche François-Joseph, Raspoutine à la cour de Russie, le général Gallieni, en France et dans ses colonies ou futures colonies. Récemment nommé ministre de la [...]

Lire la suite de: 1916 : année de mort et année de naissance