6 février 2013

Interview au Sénat : chanson décoiffante

Les sénateurs et leurs fonctions sont depuis longtemps la cible des chansonniers et des caricaturistes. En 1903, la presse informe le public qu’un salon de coiffure vient d’être aménagé au sein du Sénat. Vincent Hyspa (1865-1938) écrit aussitôt une chanson dans laquelle il brocarde allègrement la vénérable institution et ceux qui y officient. Édité en 1903, le texte de cette chanson a paru presque simultanément dans au moins trois publications : le recueil originel des chansons de l’auteur (1), l’Almanach Vermot et un autre almanach populaire non identifié parce que la [...]

Lire la suite de: Interview au Sénat : chanson décoiffante

14 novembre 2012

Nouveau rendez-vous des vivants et des morts

Barack Obama et François Hollande se sont déjà croisés sur une des pages de ce blog. Je les réunis de nouveau aujourd’hui parce que ces deux hommes sont actuellement, période électorale et postélectorale obligent, représentatifs du harcèlement médiatique qui induit les fluctuations de leur cote de popularité auprès de grandes fractions de la population. Des deux côtés de l’Atlantique, ces dernières sont incapables de se déterminer autrement que sur des résultats immédiats et tangibles.

Barack Obama n’a pas pu réaliser en quatre ans tout ce à quoi il s’était engagé lors de [...]

Lire la suite de: Nouveau rendez-vous des vivants et des morts

1 février 2012

« Vous feriez pleurer le bon Dieu »

La poésie a toujours été présente dans les manuels scolaires et en particulier dans ceux du 19e siècle. L’amateur des deux genres est toujours comblé lorsqu’il rencontre dans un de ces livres l’œuvre peu connue, d’un poète qui ne l’est pas moins, voisinant avec celles d’auteurs renommés. Il en est ainsi d’un charmant poème de François Barrillot (1) dont le titre, vraisemblablement tiré à l’origine d’un dicton populaire, a pu inspirer un Étienne Roda-Gil lorsqu’il a écrit pour Julien Clerc « Ça fait pleurer le bon Dieu ».

Le parolier fécond était peut-être de [...]

Lire la suite de: « Vous feriez pleurer le bon Dieu »

10 novembre 2010

Encore passée, la mort

Père, mère, amis, personnes aimées,
Vous  qui êtes déjà partis,
Une sœur qui souffrait vous a rattrapés
Jacqueline,  deuxième de la fratrie.
Avant que mon tour ne vienne,
Je lui dédie ce poème de Verlaine.

Sub urbe

Les petits ifs du cimetière
Frémissent au vent hiémal,
Dans la glaciale lumière.

Avec des bruits sourds qui font mal,
Les croix de bois des tombes neuves
Vibrent sur un ton anomal.

Silencieux comme les fleuves,
Mais gros de pleurs comme eux de flots,
Les fils, les mères et les veuves,

Par les détours du triste enclos,
S’écoulent,  – lente théorie,
Au rythme heurté des sanglots.

Le sol sous les pieds glisse et crie.
Là-haut de grands nuages tors
S’échevèlent [...]

Lire la suite de: Encore passée, la mort

20 octobre 2010

J.-J. Rabearivelo « connu presque universellement »…

A qui appartient l’œuvre littéraire de Jean-Joseph Rabearivelo tombée depuis 2007 dans le domaine public ? Au patrimoine culturel de l’humanité, bien sûr et aux ayants-droits moraux et financiers du poète. La mesquine prise de position d’un Malgache qui contestait récemment ce qu’il croit être une confiscation de cette œuvre par des « étrangers » montre combien il est mal informé du possible fonctionnement collectif de la recherche dans le domaine littéraire. La réponse qui lui a été donnée par l’une des membres malgaches de l’équipe internationale de spécialistes qui prépare pour 2011 [...]

Lire la suite de: J.-J. Rabearivelo « connu presque universellement »…

17 février 2010

« Je n’ai plus que ma voix pour m’exprimer »

J’avais annoncé de l’inédit pour cette semaine ; cela ne sera vrai qu’en partie car comment pourrait-on rester insensible à cette tragique déclaration d’un des squatters expulsés par la municipalité de Bagnolet ? Mis à la porte du squat manu militari sans qu’il ait eu le temps de prendre ses effets personnels et son passeport, il se retrouve à la rue, traité comme même un animal ne l’aurait pas été, ainsi que le déplorait cet infortuné. Cet immigré d’origine africaine a sans doute un travail mais vraisemblablement assorti d’un salaire insuffisant pour pouvoir [...]

Lire la suite de: « Je n’ai plus que ma voix pour m’exprimer »

20 janvier 2010

« L’est pas plus con qu’un autre »

Barcack Obama aurait-il eu grâce aux yeux d’un Henri Miller qui ne portait pas les hommes politiques dans son cœur ? Trente ans ont passé depuis la mort de l’écrivain et les USA ont beaucoup changé. On peut imaginer qu’aujourd’hui le critique féroce de la société aurait peut-être fait une exception pour le nouveau président, pur produit de l’éducation américaine. Lorsque Miller affirme n’avoir « jamais eu affaire avec la politique » et ajoute : « A mon avis c’est impossible de ne [...]

Lire la suite de: « L’est pas plus con qu’un autre »