30 septembre 2016

1916 : année de mort et année de naissance

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer la première guerre mondiale ; à travers les poèmes de trois auteurs qui ont participé aux combats : un Allemand, un Français et un Américain. Je reviens sur 1916 parce que j’ai relevé que cette funeste année, où  tant d’anonymes sont tombés sur les champs de bataille, marque aussi la disparition de personnalités ayant chacune joué un rôle politique important dans leur pays  : l’empereur d’Autriche François-Joseph, Raspoutine à la cour de Russie, le général Gallieni, en France et dans ses colonies ou futures colonies. Récemment nommé ministre de [...]

Lire la suite de: 1916 : année de mort et année de naissance

12 mars 2016

La Terre tourne, mais au tragique

L’auteur de ce constat ne m’en voudra pas d’avoir donné au titre du  billet d’aujourd’hui ce qui est aussi un vers extrait d’un poème qu’il m’a confié. Décidément, je continue de m’en remettre aux amis pour alimenter ce blog devenu bien taiseux. Mais la vision qu’a Pierre Gout, encore lui, du monde actuel correspond si bien à ce que je ressens personnellement qu’elle m’oblige à laisser de nouveau la parole à l’auteur du poème. Je n’en ai pas fini, je pense, de me défausser ainsi sur lui – et peut être [...]

Lire la suite de: La Terre tourne, mais au tragique

23 juin 2014

Des bancs du lycée aux champs de bataille et d’une guerre à l’autre

La semaine dernière j’évoquais l’année 1915 et l’arrivée dans l’armée d’un jeune homme qui était encore lycéen quelques années auparavant. En 1918 naissait un des ces garçons qui vingt ans plus tard allaient grossir à leur tour les rangs d’une armée de nouveau en guerre. A la différence de la précédente, cette armée fut battue à plate couture en quelques semaines. De ce fait, beaucoup de ces jeunes gens se retrouvèrent dans les camps de prisonniers. Raoul Damotte était de ceux-là.

Pourquoi Raoul Damotte ? Parce qu’il fut un élève brillant du lycée Charlemagne [...]

Lire la suite de: Des bancs du lycée aux champs de bataille et d’une guerre à l’autre

10 mars 2014

Bibliothécaires : l’humour en ligne de fuite

La semaine consacrée aux femmes vient de s’achever. Elle m’a donné l’idée de raconter deux ou trois anecdotes autour de bibliothécaires ; deux sont aujourd’hui disparues ; j’ai oublié le nom de la troisième, d’ailleurs perdue de vue depuis longtemps. J’ai côtoyé les premières à la BN (site Richelieu) au milieu des années 60, lorsque j’y faisais moi-même mes premières armes. Je resitue brièvement le cadre déjà largement évoqué: l’hémicycle, au fond de la salle de travail du département des imprimés et les magasins de livres attenants, La première de ces bibliothécaires, [...]

Lire la suite de: Bibliothécaires : l’humour en ligne de fuite

17 février 2014

Saké non d’une pipe !

Je ne connais pas encore le goût du saké. Il ne s’agit pas ici du beau film d’Ozu mais de la boisson présente dans la plupart des œuvres du cinéaste. Le plaisir qu’ont visiblement ses personnages à déguster cet alcool de riz, vénérable institution japonaise, me donnait depuis longtemps l’envie de le découvrir enfin. Je n’ai encore pas franchi le pas. Je croyais y parvenir dernièrement mais ce n’est pas encore arrivé. Pourquoi ? J’imagine que les Parisiens désirant boire du saké n’ont aucune peine à en trouver. Dans les villes [...]

Lire la suite de: Saké non d’une pipe !

6 février 2013

Interview au Sénat : chanson décoiffante

Les sénateurs et leurs fonctions sont depuis longtemps la cible des chansonniers et des caricaturistes. En 1903, la presse informe le public qu’un salon de coiffure vient d’être aménagé au sein du Sénat. Vincent Hyspa (1865-1938) écrit aussitôt une chanson dans laquelle il brocarde allègrement la vénérable institution et ceux qui y officient. Édité en 1903, le texte de cette chanson a paru presque simultanément dans au moins trois publications : le recueil originel des chansons de l’auteur (1), l’Almanach Vermot et un autre almanach populaire non identifié parce que la [...]

Lire la suite de: Interview au Sénat : chanson décoiffante

14 novembre 2012

Nouveau rendez-vous des vivants et des morts

Barack Obama et François Hollande se sont déjà croisés sur une des pages de ce blog. Je les réunis de nouveau aujourd’hui parce que ces deux hommes sont actuellement, période électorale et postélectorale obligent, représentatifs du harcèlement médiatique qui induit les fluctuations de leur cote de popularité auprès de grandes fractions de la population. Des deux côtés de l’Atlantique, ces dernières sont incapables de se déterminer autrement que sur des résultats immédiats et tangibles.

Barack Obama n’a pas pu réaliser en quatre ans tout ce à quoi il s’était engagé lors de [...]

Lire la suite de: Nouveau rendez-vous des vivants et des morts