16 novembre 2016

Pierre Gout n’est plus

Pierre Gout s’est éteint ce lundi 14 novembre à 88 ans, à la suite d’une maladie sournoise qui a eu raison de sa résistance. C’est un de ses fils qui m’a annoncé hier la triste nouvelle à laquelle je m’attendais car j’avais bien remarqué que le timbre de la voix de son père n’était plus le même la dernière fois que nous avions parlé ensemble au téléphone. Les efforts qu’il faisait pour s’exprimer étaient de mauvais augure mais je l’avais encouragé à lutter. Sa voix s’est éteinte à jamais mais si les paroles s’envolent les [...]

Lire la suite de: Pierre Gout n’est plus

30 septembre 2016

1916 : année de mort et année de naissance

J’ai déjà eu l’occasion d’évoquer la première guerre mondiale ; à travers les poèmes de trois auteurs qui ont participé aux combats : un Allemand, un Français et un Américain. Je reviens sur 1916 parce que j’ai relevé que cette funeste année, où  tant d’anonymes sont tombés sur les champs de bataille, marque aussi la disparition de personnalités ayant chacune joué un rôle politique important dans leur pays  : l’empereur d’Autriche François-Joseph, Raspoutine à la cour de Russie, le général Gallieni, en France et dans ses colonies ou futures colonies. Récemment nommé ministre de [...]

Lire la suite de: 1916 : année de mort et année de naissance

2 mars 2015

Saint-Maurice (Val de Marne), parfums nauséabonds des années 40

On n’oublie jamais ses racines et les miennes sont à Saint-Maurice, petite ville de la proche banlieue parisienne dont ce blog a plusieurs fois évoqué les « souvenirs olfactifs » que j’en ai gardés. La visite de la remarquable exposition sur la collaboration présentée depuis novembre dernier dernier aux Archives nationales à Paris (1) m’a fait découvrir avec surprise, parmi la multitude de documents nauséabonds exposés, une coupure de presse aux relents antisémites évoquant cette « charmante commune » et l’esprit républicain de Léon Ternois, maire de l’époque, face aux [...]

Lire la suite de: Saint-Maurice (Val de Marne), parfums nauséabonds des années 40

17 novembre 2014

Un point ce n'est pas tout; il y a aussi le point-virgule

Les bibliothécaires exercent un métier ayant de multiples facettes et leur polyvalence peut les amener à travailler dans des contextes variés, tant sur le plan technique ou administratif, qu’intellectuel. Ce dernier point inclut l’intérêt spécifique d’un poste, notamment par la nature des fonds et le type d’établissement qui les abrite. J’en parle en connaissance de cause car si j’ai pu m’ennuyer pendant des années dans un endroit, à en devenir dépressif, j’ai aussi rencontré de beaux motifs de satisfaction dans d’autres. La bibliothèque du Musée de l’homme, musée déjà évoqué sur ce blog [...]

Lire la suite de: Un point ce n’est pas tout; il y a aussi le point-virgule

23 juin 2014

Des bancs du lycée aux champs de bataille et d’une guerre à l’autre

La semaine dernière j’évoquais l’année 1915 et l’arrivée dans l’armée d’un jeune homme qui était encore lycéen quelques années auparavant. En 1918 naissait un des ces garçons qui vingt ans plus tard allaient grossir à leur tour les rangs d’une armée de nouveau en guerre. A la différence de la précédente, cette armée fut battue à plate couture en quelques semaines. De ce fait, beaucoup de ces jeunes gens se retrouvèrent dans les camps de prisonniers. Raoul Damotte était de ceux-là.

Pourquoi Raoul Damotte ? Parce qu’il fut un élève brillant du lycée Charlemagne [...]

Lire la suite de: Des bancs du lycée aux champs de bataille et d’une guerre à l’autre

3 mars 2014

Du bain royal à la coiffure de jour : deux représentations antagonistes de Ranavalona III

Lorsque mes billets traitent de Madagascar, l’esprit qui les anime relève autant de la passion que de la froide analyse historique et c’est le cas de celui-ci. Je n’en ai pas fini avec la représentation caricaturale du Noir dans la presse, qu’elle soit du passé ou d’aujourd’hui et si quelques lecteurs ont pu ressentir,  la semaine dernière, de la désinvolture dans ma façon d’aborder  le cannibalisme africain, je vais préciser un peu plus ma pensée sur ce cliché repris à l’envi par des générations de dessinateurs.

Le célèbre Dumas [...]

Lire la suite de: Du bain royal à la coiffure de jour : deux représentations antagonistes de Ranavalona III

22 mai 2013

A propos de quelques pseudonymes d’écrivains malgaches et d’un qui n’en est peut-être pas un

Le bref résumé de deux remarquables articles lus dernièrement serviront d’introduction au billet d’aujourd’hui qui s’intéresse aux auteurs malgaches écrivant sous un pseudonyme et, dans une moindre mesure, à l’iconographie malgache. Le premier article, dû à Solotiana Nirhy-Lanto Ramamonjisoa, concerne Ramambason (1), écrivain malgache francophone méconnu que ses amis surnommaient Voltaire. Ce poète, également homme politique a notamment signé un recueil de poèmes (inédits) sous le nom de Jean Blanchard, patronyme et prénom au masculin de son épouse française. Il doit s’exiler en France dans les années 40 pour des raisons politiques. Le second article, écrit par Denis [...]

Lire la suite de: A propos de quelques pseudonymes d’écrivains malgaches et d’un qui n’en est peut-être pas un