16 février 2020

Le Carnet à desseins est aussi aussi une cimaise virtuelle

Créée en 2011 pour accueillir des écrits d’amis et de parents, la rubrique « Carnet à desseins » élargit son champ d’action dix ans plus tard; avec l’ ouverture d’une « cimaise virtuelle ». Celle-ci permettra d’y accrocher des œuvres en quête d’hébergement. Dès ce dimanche 15 février 2020, elle accueille celles d’un artiste qui n’est pas un nouveau venu dans le monde de l’art : F. Nirina. Jusqu’à présent, il n’avait participé qu’à des expositions temporaires, dans des salons ou des galeries. Son second prénom (Désiré en français) [...]

Lire la suite de: Le Carnet à desseins c’est aussi aussi une cimaise virtuelle

3 février 2020

Quand un fils de la Lémurie écrivait à un coreligionnaire pendant la drôle de guerre

On a parfois reproché à l’auteur de ce blog ses évocations de souvenirs familiaux. Est-ce si gênant ? Je constate que pas mal de blogueurs font aussi cet étalage que d’aucuns appelleront du déballage, parce que des détails personnels y figurent. Mais quoi, les auteurs ne donnent-ils pas ainsi à leurs écrits une dimension sociologique ou ethnographique, voire historique, comme le font d’ailleurs certains auteurs d’autobiographies?

A la différence des pages Facebook, qui volent trop souvent au raz des pâquerettes, [...]

Lire la suite de: Quand un fils de la Lémurie écrivait à un coreligionnaire pendant la drôle de guerre

1 janvier 2020

Mayer vœux 2020

Je vous souhaite la bonne année (1852)

La ressemblance des deux dessins (ci contre et en bas de page) illustrant ce billet du Nouvel An choc est frappante, à l’instar des scènes qu’ils représentent. Si le remploi d’une idée peut être accidentel et pardonnable, la copie quasi conforme d’un dessin l’est moins.

Ben (1), l’auteur de ce qui à première vue ressemble fort à un plagiat   manquait-il  d’inspiration en ce jour de l’An 1952, quand il a publié le sien dans « Le Rire » ? (2) Ce [...]

Lire la suite de: Mayer vœux 2020

15 octobre 2019

Mélenchon n'aime pas les gens, ni leur accent

Tome en pénitence, le dos définitivement tourné à la vie…

Toujours beaucoup de lectures en retard  ; j’essaie de le rattraper, en ne suivant pas toutefois - malgré l’envie de tout connaître - l’ordre alphabétique des auteurs, comme le faisait l’« autodidacte » de Jean-Paul Sartre, ce lecteur insatiable de la bibliothèque municipale de Boville (1). Mes lectures se font au hasard des pioches parmi les livres qui dorment dans ma bibliothèque personnelle et que je n’ai pas encore lus. Ce sont aussi des sources très utiles pour documenter ce blog. Il [...]

Lire la suite de: Mélenchon n’aime pas les gens, ni leur accent 

4 octobre 2019

Jessye Norman, Jacques Chirac : adieu 

La mort de Jacques Chirac puis celle de Jessye Norman, tout deux disparus à quatre jours d’intervalle, nous interpelle. J’ai choisi de réunir ces deux personnalités marquantes du 21e siècle dans un même hommage à cause des points communs qui les rapprochaient, à des degrés divers. Tous deux étaient des battants ayant dû lutter durant toute leur vie pour s’imposer et parvenir au sommet, chacun dans son domaine. Les sociétés humaines sont ainsi faites : dans les compétitions, mais aussi dans la vie quotidienne, les [...]

Lire la suite de: Jessye Norman, Jacques Chirac : adieu 

16 février 2019

Cham session

Faut-il que deux grandes figures du monde du jazz meurent pour que les auditeurs puissent enfin écouter tout leur soul, sur une chaîne de radio qui leur rend hommage, cette musique que Michel Legrand et André Francis connaissaient si bien; le premier pour avoir composé avec brio des œuvres dans ce style musical longtemps décrié et qui l’était encore dans les années 50 (1); le second, à la même époque, pour avoir fait passer avec bonheur sur les ondes le meilleur du genre, tout en suivant [...]

Lire la suite de: Cham session

23 décembre 2018

Dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 décembre…

…Il m’est survenu un accident grave qui coupe ma vie et me range dorénavant parmi les infirmes. Un ressort s’est brisé dans ma machine. Je subis et je me résigne. Adieu aux fiertés encore subsistantes, aux dernières lueurs de joie naturelle et d’espérance ! Je passe dans la classe des vieux »…

La Fontaine - Le calendrier et les vieillards

Que les lecteurs qui me restent se rassurent ; ces propos désabusés ne datent pas de la semaine dernière, quoique l’ambiance politique du moment colle assez bien avec [...]

Lire la suite de: Dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 décembre…