5 août 2022

« Il faut détruire l'esprit de guerre »

JeJe viens de battre bien involontairement un record : celui du temps écoulé entre la parution des deux derniers billets du blog. Je demande leur indulgence à mes lecteurs, je sais qu’il y en a encore - notamment en Ukraine (1) - mais, beaucoup comprendront ma situation, si leur état d’esprit est le même que le mien depuis l’invasion russe décidée par l’électron libre « Tsarpoutine » Cet état d’esprit, Katherine Mansfield l’a parfaitement décrit dans son journal : « dans mon cerveau, dans ma tête, je suis capable de penser, d’agir, d’écrire des merveilles - des merveilles mais dès que j’essaie vraiment de les noter, j’échoue misérablement » (2).

J’ai donc remis à plus tard les billets annoncés précédemment, pour commenter encore cette guerre injustifiable qui se déroule à trois heures d’avion de la France. Dès le début, elle a réveillé en moi des souvenirs de peurs vécues à la fin de la deuxième guerre mondiale; quand un bombardement allié mal exécuté dans la banlieue parisienne sud a atteint des secteurs au-delà (ou en-deça?) des objectifs visés. Alors qu’une bombe venait de tomber dans le voisinage, mon père avait aussitôt rassemblé les membres de la petite famille dans l’embrasure de la porte séparant les deux pièces du minuscule logement que nous occupions alors à Saint-Maurice, dans un pavillon déjà évoqué sur ce blog. Des bâtiments furent détruits non loin, de là mais pas le pavillon. Mon père nous expliqua ultérieurement que si ce dernier eût été touché, la famille regroupée à l’abri d’un mur maître, nous aurions eu plus de chance d’en réchapper. Voire…

Dis m'm an,  pourquoi qu'on n'a plus de jouets quand son papa a été tué?

Dis m'm an, pourquoi qu'on n'a plus de jouets quand son papa a été tué?

Je pense à l’angoisse quotidienne des malheureux Ukrainiens - les enfants en particulier - qui à chaque instant s’attendent à recevoir un projectile toujours prétendu viser une cible militaire, alors que de nombreux civils sont tués ! J’ai gardé longtemps la hantise des bruits de moteurs d’avions à hélices et je me souviens d’une peur panique quand un appareil est passé en frôlant les toits. Mes rêves d’enfants étaient aussi hantés par les vrombissements d’étranges escadrilles de machines volantes  faites de poutrelles en ferraille…

Marthe Chenal chantant la Marseillaise

Marthe Chenal chantant la Marseillaise - image publicitaire « La bougie Eyquem mène à la victoire »

Ma morosité est également due au fait que la vie semble continuer, comme si de rien n’était  et pas seulement à cause de l’ambiance de fin du monde induite par le réchauffement climatique;  ainsi, la démonstration de puissance militaire lors du défilé du 14 juillet m’a parue surréaliste et à côté de la plaque mais les paroles enflammées de la Marseillaise nous ont rappelé que ce chant pouvait être entonné par tous les peuples agressés.

Quoi ! Des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! Des phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (Bis)
Dieu ! Nos mains seraient enchaînées !
Nos fronts sous le joug se ploieraient !
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées

Quant aux discours contre l’esprit de guerre, ils se suivent et se ressemblent ; témoin la volonté exprimée dans le titre du billet du jour ; on la croirait d’actualité alors qu’elle date exactement d’un siècle ; en effet, détruire l’esprit de guerre préoccupe certains hommes clairvoyants depuis ce qui devait être la « der des der » ; l’exhortation a été formulée en ces termes par un homme que les horreurs de la Grande guerre ont marqué: le général Perçin (2). Cet artilleur, par ailleurs contesté par certains historiens pour son action durant le conflit, a décrit les malheurs subis par l’infanterie française au cours des combats (3).

[...]

Lire la suite de: “« Il faut détruire l’esprit de guerre »” »

24 avril 2022

Élection présidentielle 2022: dans l'attente anxieuse des résultats

La sale guerre lancée par l’horrible dictateur russe que le Canard enchaîné et autres chanteurs ont surnommé « Rase Poutine » m’a ôté l’envie d’écrire, alors qu’il faudrait au contraire se déchaîner contre cet homme et sa folie ; car comment expliquer autrement que par la pathologie mentale le comportement irrationnel de ce nouveau candidat au titre de Docteur Folamour, menaçant d’asperger - c’est le cas de le dire - ses autres voisins? Lui qui s’est arrogé les pleins pouvoirs est devenu incontrôlable, tant vis à vis de ses [...]

Lire la suite de: Élection présidentielle 2022: dans l’attente anxieuse des résultats

2 mars 2022

Pour que cesse l'odieuse guerre faite à l'Ukraine par la Russie

‘Européen et citoyen du Monde que je suis reste sidéré devant le comportement anachronique d’un chef État qui agit comme un mafieux qui se serait arrogé tous les pouvoirs, à la manière d’un parrain. Ce scénario de bande dessinée d’anticipation a rejoint et a même dépassé la fiction. J’avais imaginé possible un tel noyautage du pouvoir aux États-Unis mais, dans ce pays où des individus dangereux comme un Trump peuvent réussir à se faire élire, des contre-pouvoirs puissants existent, fort heureusement, qui peuvent contrecarrer les dérives [...]

Lire la suite de: Pour que cesse l’odieuse guerre faite à l’Ukraine par la Russie

22 février 2022

Dégoût et des coups leurres

e termine mon « triquetype » montpelliérain en évoquant les commerçants qui font feu de tout bois pour lancer une nouvelle activité. Pour ce faire, ils utilisent les leurres appropriés pour appâter le chaland. Après les bistros fatigués de leur Zanzibar (1), nom d’enseigne presque aussi éculé que ceux – très nombreux - adoptés par les coiffeurs amateurs de jeux de mots ébouriffants - ces commerçants sans état d’âme sont carrément allés puiser dans le registre sexuel ; ainsi sont apparus les [...]

Lire la suite de: Dégoût et des coups leurres

31 janvier 2022

Montpellier  : «  du futur taisons fable rasée »

‘est le dernier jour de janvier et je n’ai pas encore souhaité la « bonne année » à mes lecteurs ! Est-ce  grave docteur ? A vrai dire, le cœur n’y était pas ce mois-ci, même si le nombre des visiteurs du blog a curieusement fait un bond d’une centaine supplémentaire par jour en novembre dernier. Pourquoi donc tant d’amertume ?   Parce que la formule de vœux employée à toutes les sauces n’a qu’une valeur toute relative depuis deux ans, dans le contexte de pandémie que nous [...]

Lire la suite de: Montpellier: « du futur taisons fable rasée »

31 décembre 2021

L'Aurel est hardi

es gens qui ne lisent pas « Le Monde » ou « Le Canard enchaîné ne connaissent peut-être pas Aurel. Ce jeune dessinateur, né en 1980 et qui vit à Montpellier, a longtemps illustré des publications locales avant de devenir illustrateur à part entière et auteur de bandes dessinées. J’aurais aimé lui faire dédicacer le remarquable livre sur les singes qu’il vient de publier (1) mais il y avait foule dans la librairie spécialisée dans la BD de la rue Saint-Guilhem le jour de la [...]

Lire la suite de: ff L’Aurel est hardi…

10 décembre 2021

De la 501e, parlons-en

es fans de Star wars seront déçus. Il ne va pas être question ici de la célèbre 501e légion d’élite dirigée par Dark Vador mais simplement de la 501e note de ce blog publiée ce jour. Pour marquer le coup, j’aurais pu en profiter pour la consacrer aux extra-terrestres (un de mes centres d’intérêt et parfois l’objet d’interrogations métaphysiques), tant l’actualité suivie à travers la presse offre des sujets de réflexion et d’inquiétude, quant à l’avenir lointain - [...]

Lire la suite de: De la 501e, parlons-en