16 septembre 2018

Merlin l’enchanteur

Contrairement aux apparences, il ne va pas être question ici du personnage de légende mais de Christian Merlin qui nous enchante de longue date par sa façon de s’exprimer et la qualité de ses interventions, dans les émissions de France musique. Jusqu’à présent, il en était l’un des invités, donnant à ces émissions l’attrait que l’on retrouve aujourd’hui pleinement dans celle qu’’il anime désormais seul le dimanche matin (Au cœur de l’orchestre).

Enchanteur, oui Christian Merlin l’est quand il déclare et pas plus tard que ce matin, son admiration pour « Ich Habe genug », œuvre qu’il considère comme le summum de la musique occidentale. J’en avais les larmes aux yeux, comme dirait Richard Martet, son comparse du Classic club de Lionel Esparza (club des critiques du vendredi soir), car je place moi aussi cette sublime cantate (BWV 82) à la première place dans mon « catalogue Bach virtuel».

Merci donc Christian Merlin de m’avoir donné ce beau choc émotionnel, en ce dimanche matin des journées européennes du patrimoine et donné aussi l’irrésistible envie de parler de une fois de plus de cette chaine de radio qui n’avait pas fait l’objet d’un billet depuis le changement de grille de septembre 2015. Ce changement fut peut-être moins calamiteux que les précédents mais,  si l’on peut saluer aujourd’hui la reconnaissance  du talent de Christian Merlin par les responsables de la chaine, on n’en regrette pas moins que France musique donne toujours la fâcheuse impression de courir après l’audience. Ah ces sempiternelles annonces d’émissions à venir dans la journée et ces jeux démagogiques! Après son limogeage,   Marc Dumont a dénonçé avec force et raison  les défauts de la chaine sur son blog (publié sur Médiapart); j’en recommande de nouveau la lecture car tout y est dit (“Il est grand temps de parler de France-musique).

Pour ma part, malgré quelques mieux observés ici et là, par exemple le « Bach du dimanche » par Corinne Schneider - il passe trop tôt pour moi mais on peut heureusement le podcaster - mes griefs et mes raisons de zapper restent les mêmes depuis trois ans. Il faudra d’ailleurs que je réactualise bientôt ma grille personnelle d’évaluation des animateurs de la chaine ; je ne l’ai pas touchée depuis 2016. Ainsi la prochaine mise à jour ne verra pas une Nathalie Piolé monter en grade, au contraire car elle reste une des rares personnes  qui me donne toujours une furieuse envie de zapper par ses choix musicaux ou simplement dès qu’elle ouvre la bouche…

Zapping irreversible ou radiothérapie radical

Zapping irreversible ou radiothérapie radical

24 juillet 2018

Ma chronique : les fausses nouvelles

Les fake news feraient-elles autant parler d’elles si Emmanuel Macron n’en avait pas été la victime? Je ne le pense pas et les efforts que fait ce justiciable au-dessus des autres pour faire passer une loi qui les interdirait montre combien il s’en soucie. Par les moyens à sa disposition, dans divers domaines - l’affaire Benalla notamment - Il donne aussi raison à La Fontaine (selon que vous serez puissant ou misérable)… Notre premier de la classe (politique), malgré l’envie qu’il en a, ne peut cependant pas tout contrôler lui-même et  aurait sans doute préféré que [...]

Lire la suite de: Ma chronique: les fausses nouvelles

24 juin 2018

Blancs et noirs ou recettes pour réussir une colonisation

Le 4 novembre prochain, les Français de Nouvelle Calédonie décideront par referendum du statut de la lointaine île du Pacifique  colonisée par la France en 1853 (1).  Madagascar, île de l’Océan indien et autrement plus vaste que la précédente, fut colonisée à son tour quelques décennies plus tard.  Elle ne s’en est toujours pas remise, bien qu’indépendante depuis 1960. Curieuse coïncidence, le premier tour de la prochaine élection présidentielle y aura lieu le 24 du même mois…

On  apprend aujourd’hui que le jardin d’acclimatation de Paris rouvre ses portes, après une énième métamorphose. Cette dernière [...]

Lire la suite de: Blancs et noirs ou recettes pour réussir une colonisation

9 mai 2018

Nécroblogie anthume

Décidément, peut-on écrire sans recourir, consciemment ou involontairement, à la pensée d’auteurs célèbres?  je comptais parler de nouveau - comme je l’avais annoncé en début d’année - des personnes dont j’ai évoqué les activités sur ce blog et qui ont quitté ce monde depuis. Je me suis ravisé et, m’appuyant  discrètement et sans vergogne sur  Alphonse Allais, Oscar Wilde et Søren Kierkegaard,   rien moins,  je me suis dit qu’aujourd’hui  je devais (encore!) parler de moi-même, avant de disparaitre complètement… Eh oui, je suis déjà [...]

Lire la suite de: Nécroblogie anthume

5 avril 2018

Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !

Avant de commencer un billet dont le thème sera Madagascar, je survole toujours le web pour vérifier si jamais une bonne nouvelle ne viendrait pas éclaircir enfin l’horizon politique, économique et social de la Grande île.  Que nenni, du moins si l’on en croit ce qu’on lit; le pouvoir actuel ne parvient toujours pas à éradiquer la pauvreté, mettre fin aux affaires, supprimer la corruption et le banditisme. L’horizon est donc toujours aussi sombre pour la majorité des Malgaches.

On découvre aussi que par les [...]

Lire la suite de: Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !

28 janvier 2018

Ceci n’est pas un nécroblog(ue)

Le web est assez cruel pour l’égo. Que le blogueur aime ou déteste ce média aussi exécrable qu’incontournable, il est toujours en retard d’une idée, d’une phrase ou d’un bon mot fût-il mauvais. De plus, la tentation de tout arrêter est constante et pour de multiples raisons – le rabâchage permanent entre autres - sans compter les interruptions involontaires dues aux incidents techniques ou à des problèmes de santé. J’ai « passé le dernier hiver » et j’espère bien qu’il en sera de [...]

Lire la suite de: Ceci n’est pas un nécroblog(ue)

7 juillet 2017

« Error 404 not found


RHAA!!!! le bol

Depuis l’annonce d’un espacement des dates de parution des billets de ce blog, les lecteurs de « Desseins de la semaine » s’étaient habitués à ma parcimonie. Je ne m’attendais cependant pas à ce qu’ils aient à subir une inaccessibilité totale, comme celle dont ils on été victimes durant  plus d’un mois. Grâce à l’intervention efficace de mon   “daemon gardien” informatique, cette interruption intempestive s’est arrêtée hier  et  une partie des données perdues par l’hébergeur ont pu être récupérées car elles avaient été sauvegardées localement. [...]

Lire la suite de: « Error 404 not found” : ça n’arrive pas qu’aux autres !