14 octobre 2018

Le banquet du Canal de Suez à Alexandrie (1865)

Le blogueur amateur de vieux papiers et aimant confronter leur teneur à l’actualité est parfois servi par le hasard et si ses archives contiennent le texte qui documentera le billet du jour, encore faut-il qu’il mette la main dessus à temps ! Ce sera le cas avec l’exposition qui s’ouvre à Marseille le 18 octobre prochain (1), une belle opportunité pour évoquer un texte relatant le banquet offert en 1865 à Alexandrie aux délégués [du commerce international] par le « Canal de Suez », présidé par M. Ferdinand de Lesseps.

Ce tract de quatre pages, non daté, est signé Elie Ducoudray (2). Il ne figure pas sous le nom de son auteur dans les collections de la BNF et était vraisemblablement destiné à la presse car on le retrouve reproduit plus ou moins intégralement en 1865 dans plusieurs journaux du temps, notamment « Le Journal de l’union des deux mers » ( 3) ou Le « Journal des débats politiques et littéraires » (4) qui lui-même cite Le journal « l’Isthme de Suez auquel il semble l’avoir emprunté. Il est complété par un feuillet donnant « l’itinéraire de MM. Les délégués du commerce pour le voyage dans l’isthme de Suez »

Banquet du Canal de Suez à Alexandrie (1865)

Que dit ce document ? M. de Lesseps, président de la Compagnie, rappelle d’abord « les trois grands faits ayant « marqué la naissance, le progrès et le succès définitif de l’entreprise universelle du canal des deux mers: », à savoir les réponses données aux trois appels successifs lancés par lui ; en 1855 : « aux savants, ingénieurs de la commission internationale qui ont posé les bases du projet », en 1858 : « aux capitaux qui ont constitué la compagnie », en 1863 : « aux représentants du commerce du monde ». Il remercie ensuite les « cent délégués venus au jour du rendez-vous de tous les points les plus éloignés de l’Europe et de l’Amérique sur le sol hospitalier de l’Égypte. Il regarde leur réunion comme l’évènement le plus heureux et le plus important pour la Compagnie du Canal de Suez car les délégués sont les représentants d’une puissance plus souveraine que celle des plus grands gouvernements : l’opinion publique. [...] Il propose un toast en l’honneur du prince éclairé qui gouverne l’Egypte, S. A. Ismaïl-Pacha, qui est le lien et la garantie de l’universalité de l’entreprise ».
De chaleureux applaudissements ont à plusieurs reprises interrompu l’orateur.
M. S. Berteaut (5), délégué de Marseille - ville consciente des enjeux économiques liés à l’ouverture du canal, répond à Ferdinand de Lesseps : « Dans ce grand meeting du commerce qui fait des diverses nationalités une seule famille, un délégué de Marseille convié comme vous à la fête de suez, vient vous proposer un toast qui doit rencontrer ici comme partout de sympathiques échos ». Lire la partie du toast écrite en alexandrins […] « Délégués de tous les pays dont j’ai l’honneur d’être en ce moment l’interprète, buvons à la santé de M. Ferdinand de Lesseps, glorieux représentant de l’initiative française sur la terre hospitalière de l’Egypte. Le caractère grandiose, l’intérêt universel de son entreprise, font M. de Lesseps un citoyen du monde Buvons ensemble à- sa santé. II est notre compatriote à tous ».

Trois salves d’applaudissements ont salué ce discours.
M. de Lesseps remercie M. Berteaut et MM. les délégués en termes chaleureux, et propose un toast à leur santé.
Plusieurs toasts sont ensuite portés:
Par M. Testa, consul général de Suède, en l’honneur de S. M. le sultan;
Par S. E. Mourad-Pacha, gouverneur d’Alexandrie, en français, dans des termes qui ont excité de vifs applaudissements, en l’honneur des augustes souverains des gouvernements étrangers
Par plusieurs délégués italiens, à la grande entreprise.
M. de Lesseps dit que S. A. le vice-roi, désirant contribuer à l’hospitalité donnée à MM. les délégués, mettrait à leur disposition des trains spéciaux et gratuits […]
Suivent des conseils pratiques et des recommandations pour que le séjour des délégués dans l’isthme de Suez (6) se passe dans les meilleures conditions possibles. Elie Ducoudray conclut dans une envolée lyrique; « Quand on envisage l’énorme travail, la dépense d’activité qui ont incombé à M. de Lesseps depuis 1855, en présence des résultats obtenus, on sent l’importance pour l’avenir d’une œuvre qui acquiert la force du fait. Accompli. Ce n’est pas le baiser que se donnent deux mers séparées par la main de Dieu que les délégués sont venus constater, ils dresseront le procès-verbal d’existence, ils signeront l’acte de naissance du fait solennel, au nom des intérêts bien compris de toutes les nations.»

Banquet  offert par la Compagnie du Canal de Suez aux délégués du commerce de tous les pays, à Alexandrie (6 avril) (collection particulière).

Banquet offert par la Compagnie du Canal de Suez aux délégués du commerce de tous les pays, à Alexandrie (6 avril) (collection particulière).

1. Marseille & l’épopée du canal de Suez. Exposition, Musée de l’histoire de Marseille, du 19 octobre 2018 au 31 mars 2019.
2. Charles Elie Ducoudray (1832-1871). Pédagogue et professeur de lettres ; membre de « l’École Nouvelle » société militant pour la suppression de l’enseignement religieux et des objets de culte à l’école ; maire du XIVe arrondissement pendant le siège de Paris. (du 9 septembre au 18 octobre 1870) ; il prend les premières mesures pour assurer l’enseignement laïque et gratuit. Précurseur des crèches. Sympathisant communard, il est arrêté sur décision du conseil de guerre de Versailles le 5 novembre 1871. Incarcéré à la Conciergerie, il est relâché pour non-lieu.
3. 27 avril 1865.
4. 1865.
5. Berteaut, Sébastien (1807-1874). Journaliste ; corédacteur d’un rapport sur le canal de Suez et auteur de : « Fd de Lesseps et son œuvre ». (Marseille : Cayer, 1874.
6. Le Journal des débats précise que « Le 9 avril, les délégués du commerce sont partis sous la conduite de M. de Lesseps pour aller inspecter les travaux de l’isthme. Le prochain paquebot nous apportera les détails de l’exploration à laquelle ils ont dû se livrer. »

28 septembre 2018

D’avant «APB » avec Durkheim à « Parcoursup » avec Kant

D’aucuns s’insurgent contre la sélection des étudiants à l’entrée de l’université. Sélection et compétition sont pourtant les moteurs qui régissent le vivant, animal aussi bien que végétal, de la cellule la plus élémentaire aux formes les plus complexes, l’être humain y compris. Et pour ce dernier, la concurrence joue aussi dans le cadre de la noosphère,  comme se plaisait à dire Teilhard de Chardin (sur le plan intellectuel pour parler plus simplement) et si l’on admet volontiers la sélection par les performances sportives, on crie à la discrimination dès que le principe d’une sélection est instauré dans [...]

Lire la suite de: D’avant «APB » avec Durkheim à « Parcoursup » avec Kant

16 septembre 2018

Merlin l’enchanteur

Contrairement aux apparences, il ne va pas être question ici du personnage de légende mais de Christian Merlin qui nous enchante de longue date par sa façon de s’exprimer et la qualité de ses interventions, dans les émissions de France musique. Jusqu’à présent, il en était l’un des invités, donnant à ces émissions l’attrait que l’on retrouve aujourd’hui pleinement dans celle qu’il anime désormais seul le dimanche matin (Au cœur de l’orchestre).

Enchanteur, oui Christian Merlin l’est quand il déclare et pas plus tard [...]

Lire la suite de: Merlin l’enchanteur

24 juillet 2018

Ma chronique : les fausses nouvelles

Les fake news feraient-elles autant parler d’elles si Emmanuel Macron n’en avait pas été la victime? Je ne le pense pas et les efforts que fait ce justiciable au-dessus des autres pour faire passer une loi qui les interdirait montre combien il s’en soucie. Par les moyens à sa disposition, dans divers domaines - l’affaire Benalla notamment - Il donne aussi raison à La Fontaine (selon que vous serez puissant ou misérable)… Notre premier de la classe (politique), malgré l’envie qu’il en a, ne peut cependant pas tout contrôler lui-même et  aurait sans doute préféré que [...]

Lire la suite de: Ma chronique: les fausses nouvelles

24 juin 2018

Blancs et noirs ou recettes pour réussir une colonisation

Le 4 novembre prochain, les Français de Nouvelle Calédonie décideront par referendum du statut de la lointaine île du Pacifique  colonisée par la France en 1853 (1).  Madagascar, île de l’Océan indien et autrement plus vaste que la précédente, fut colonisée à son tour quelques décennies plus tard.  Elle ne s’en est toujours pas remise, bien qu’indépendante depuis 1960. Curieuse coïncidence, le premier tour de la prochaine élection présidentielle y aura lieu le 24 du même mois…

On  apprend aujourd’hui que le jardin d’acclimatation de Paris rouvre ses portes, après une énième métamorphose. Cette dernière [...]

Lire la suite de: Blancs et noirs ou recettes pour réussir une colonisation

9 mai 2018

Nécroblogie anthume

Décidément, peut-on écrire sans recourir, consciemment ou involontairement, à la pensée d’auteurs célèbres?  je comptais parler de nouveau - comme je l’avais annoncé en début d’année - des personnes dont j’ai évoqué les activités sur ce blog et qui ont quitté ce monde depuis. Je me suis ravisé et, m’appuyant  discrètement et sans vergogne sur  Alphonse Allais, Oscar Wilde et Søren Kierkegaard,   rien moins,  je me suis dit qu’aujourd’hui  je devais (encore!) parler de moi-même, avant de disparaitre complètement… Eh oui, je suis déjà [...]

Lire la suite de: Nécroblogie anthume

5 avril 2018

Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !

Avant de commencer un billet dont le thème sera Madagascar, je survole toujours le web pour vérifier si jamais une bonne nouvelle ne viendrait pas éclaircir enfin l’horizon politique, économique et social de la Grande île.  Que nenni, du moins si l’on en croit ce qu’on lit; le pouvoir actuel ne parvient toujours pas à éradiquer la pauvreté, mettre fin aux affaires, supprimer la corruption et le banditisme. L’horizon est donc toujours aussi sombre pour la majorité des Malgaches.

On découvre aussi que par les [...]

Lire la suite de: Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !