24 juin 2018

Blancs et noirs ou recettes pour réussir une colonisation

Le 4 novembre prochain, les Français de Nouvelle Calédonie décideront par referendum du statut de la lointaine île du Pacifique  colonisée par la France en 1853 (1).  Madagascar, île de l’Océan indien et autrement plus vaste que la précédente, fut colonisée à son tour quelques décennies plus tard.  Elle ne s’en est toujours pas remise, bien qu’indépendante depuis 1960. Curieuse coïncidence, le premier tour de la prochaine élection présidentielle y aura lieu le 24 du même mois…

On  apprend aujourd’hui que le jardin d’acclimatation de Paris rouvre ses portes, après une énième métamorphose. Cette dernière voit une augmentation du nombre des attractions et leur diversification. Implanté au nord-ouest du bois de Boulogne au milieu du 19e siècle, ce jardin fut conçu à l’origine pour y acclimater des animaux exotiques, à des fins éducatives, agricoles et commerciales ; il a vu ensuite sa raison d’être évoluer au fil du temps et a même servi de cadre aux zoos humains de sinistre mémoire. Les descendants des malheureux Canaques qui y furent exposés derrière des barreaux ne l’ont pas oublié.

J’en viens au sujet du jour mais il me  faut préciser que, recherchant  des caricatures pour illustrer un futur billet sur les fausses nouvelles,  j’ai découvert par hasard  un texte satirique abordant précisément cette  question et les trois autres évoquées plus haut et ce, au détour de réflexions humoristico-philosophiques sur les divers processus de la colonisation européenne et les recettes radicales pour la réussir.  Mon sujet était trouvé! Comme je ne connaissais pas ce texte désopilant dû à la plume acérée du spirituel Pierrre Veber et illustré de dessins horrifiques réalisés par son frère Jean (2), je me devais de le  commenter.

Charles Le Myre de Villers caricature

Ainsi on découvre un projet insolite proposé pour le jardin d’acclimatation et « notre colonie la plus florissante » qu’était alors la Nouvelle Calédonie citée comme exemple d’une pacification réussie et “sans récidivistes”, grâce aux nombreux moyens coercitifs déployés pour y parvenir. En ouverture, il est question de Madagascar en l’ année  1895 et de Charles Le Myre de Villers (3) envoyé là-bas en  mission de pacification. Le texte rappelle ensuite  comment se sont passés les premiers contacts entre blancs et noirs en Afrique, la politique de la canonnière, les décapitations, l’établissement de l’ impôt, l’utilisation des fausses nouvelles (déjà!)  et tout  ce qui s’ensuivit.

Cette perle rare figure déjà sur le web mais perdue au milieu d’autres textes et pas indexée; c’est pourquoi  je n’ai pas pu résister à l’envie de lui donner un nouvel écrin, pour la mieux faire connaitre. La longueur du propos dépassant la taille habituelle d’un billet du blog, le texte se trouve sur une page spécifique, sous une nouvelle rubrique créée à cet effet.

Madagascar et la  colonisation française :  politique de la canonnière
Madagascar et la colonisation française : politique de la canonnière

1 cette ancienne colonie est devenue territoire d’outre-mer puis collectivité française.
2. In : Les Veber’s. Les Veber’s. Les Veber’s. [Texte satirique de Pierre Veber, illustré de 350 dessins par Jean Veber.] Paris : E. Testard, 1895.
3. Charles Marie Le Myre de Villers (1833-1918). Homme politique français. Fut gouverneur de la Cochinchine et ministre plénipotentiaire en Annam puis résident général de Madagascar.

9 mai 2018

Nécroblogie anthume

Décidément, peut-on écrire sans recourir, consciemment ou involontairement, à la pensée d’auteurs célèbres?  je comptais parler de nouveau - comme je l’avais annoncé en début d’année - des personnes dont j’ai évoqué les activités sur ce blog et qui ont quitté ce monde depuis. Je me suis ravisé et, m’appuyant  discrètement et sans vergogne sur  Alphonse Allais, Oscar Wilde et Søren Kierkegaard,   rien moins,  je me suis dit qu’aujourd’hui  je devais (encore!)parler de moi-même, avant de disparaitre complètement… Eh oui, je suis déjà [...]

Lire la suite de: Nécroblogie anthume

5 avril 2018

Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !

Avant de commencer un billet dont le thème sera Madagascar, je survole toujours le web pour vérifier si jamais une bonne nouvelle ne viendrait pas éclaircir enfin l’horizon politique, économique et social de la Grande île.  Que nenni, du moins si l’on en croit ce qu’on lit; le pouvoir actuel ne parvient toujours pas à éradiquer la pauvreté, mettre fin aux affaires, supprimer la corruption et le banditisme. L’horizon est donc toujours aussi sombre pour la majorité des Malgaches.

On découvre aussi que par les [...]

Lire la suite de: Les journalistes puent des aisselles ! Vous de même !

28 janvier 2018

Ceci n’est pas un nécroblog(ue)

Le web est assez cruel pour l’égo. Que le blogueur aime ou déteste ce média aussi exécrable qu’incontournable, il est toujours en retard d’une idée, d’une phrase ou d’un bon mot fût-il mauvais. De plus, la tentation de tout arrêter est constante et pour de multiples raisons – le rabâchage permanent entre autres - sans compter les interruptions involontaires dues aux incidents techniques ou à des problèmes de santé. J’ai « passé le dernier hiver » et j’espère bien qu’il en sera de [...]

Lire la suite de: Ceci n’est pas un nécroblog(ue)

7 juillet 2017

« Error 404 not found


RHAA!!!! le bol

Depuis l’annonce d’un espacement des dates de parution des billets de ce blog, les lecteurs de « Desseins de la semaine » s’étaient habitués à ma parcimonie. Je ne m’attendais cependant pas à ce qu’ils aient à subir une inaccessibilité totale, comme celle dont ils on été victimes durant  plus d’un mois. Grâce à l’intervention efficace de mon   “daemon gardien” informatique, cette interruption intempestive s’est arrêtée hier  et  une partie des données perdues par l’hébergeur ont pu être récupérées car elles avaient été sauvegardées localement. [...]

Lire la suite de: « Error 404 not found” : ça n’arrive pas qu’aux autres !

24 mai 2017

Les demoiselles d’Amiens

Ces demoiselles ne sont pas les deux amies amiénoises avec lesquelles Madame Roland (1754-1793) échangea en son temps une importante correspondance. Elle reçut aussi leur réconfort moral lors de son incarcération dans les prisons de la Révolution. Ce soutien nécessaire ne fut cependant pas suffisant pour empêcher l’assassinat de l’infortunée girondine car, comme tant d’autres de ses semblables, la malheureuse n’échappa pas à l’horrible couperet de la guillotine.

Renée et Germaine, dans les tribunes du champ de courses d'Amiens en 1925

Qui sont alors les deux jeunes filles figurant [...]

Lire la suite de: Les demoiselles d’Amiens

4 mai 2017

Élections présidentielles 2017 : deuxième tour et nouvelle sortie de piste

Je n’ai pas regardé le débat télévisé entre le candidat républicain, qui demeure le favori des sondages, et sa rivale d’extrême droite. Il m’est physiquement impossible de regarder le rictus figé ou même d’écouter chuinter entre ses dents serrées celle qui prétend parler au nom du « pople » mais qui ne refusera sans doute pas l’héritage confortable que lui laissera celui qui lui a déjà transmis sa vulgarité. Le style oratoire familial à l’emporte pièce et les discours truffés de raccourcis simplistes ou/et de mensonges plaisent certainement à une grande [...]

Lire la suite de: Élections présidentielles 2017 : deuxième tour et nouvelle sortie de piste?